Jean Broussolle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean Broussolle
Naissance
Saint-Vallier (Drôme
Décès (à 63 ans)
Arles (Bouches-du-Rhône)
Activité principale Auteur-compositeur-interprète
Genre musical Variété française
Années actives 1941 - 1984

Jean Broussolle, né le à Saint-Vallier (Drôme) et mort le à Arles, est un auteur-compositeur-interprète français.

Enfance[modifier | modifier le code]

Né à Saint-Vallier dans la Drôme le , devenu professeur de lettres après une enfance passée en Lorraine, ce licencié ès lettres aurait pu se destiner à une carrière d’enseignant. C’est cependant la musique qui l’attirera.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Il est l'auteur, avec son ancien partenaire d'après-guerre André Popp en compositeur, du célèbre Piccolo, Saxo et Compagnie ou la petite histoire d'un grand orchestre (1956). Compagnon de la chanson de 1952 à 1972, il joue un rôle majeur dans le groupe en apprenant bien des instruments à ses confrères et en écrivant de nombreux succès (Le Violon de Tante Estelle, Le Marchand de bonheur, Bras dessus, bras dessous, L'Enfant de Bohéme, Les Écossais, Le Baron Gontran, Un poète pleurait, Pierrot et Colombine) ainsi qu'une comédie musicale Minnie Moustache, co-écrite avec Georges Van Parys. Il est aussi l'auteur d'une chanson à succès de Sacha Distel : La Belle Vie.

Sépulture[modifier | modifier le code]

Il repose aux Baux-de-Provence[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bertrand Normandie roto impr.), Guide des tombes d'hommes célèbres, Le Cherche Midi, dl 2008 (ISBN 978-2-7491-1350-0 et 2-7491-1350-4, OCLC 470660380, lire en ligne)

Sources[modifier | modifier le code]

  • Mella (Fred), Mes maîtres enchanteurs Éd. Flammarion, Paris, 2006.
  • Lancelot (Hubert), Nous les Compagnons de la chanson Éd. Aubier-Archimbaud, Paris, 1989.
  • Fouinat (Christian), Les Compagnons de la chanson : des marchands de bonheur, allez savoir pourquoi Éd. Decal'Age Productions, Périgueux, 2007.
  • Broussolle (Jean), Le Compagnon en tournée autoproduit.
  • Louis Petriac, biographe et éditeur, admirateur.

Liens externes[modifier | modifier le code]