Jean-Luc Annaix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean-Luc Annaix
Description de l'image Image manquante.jpg.
Naissance
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Jean-Luc Annaix est un dramaturge et metteur en scène français né le [1] à Nantes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fondateur de la troupe de théâtre Théâtre-Nuit, il met en scène, joue et écrit des pièces de théâtre. Sa spécialité est la comédie musicale.

Après avoir conçu avec Michel Liard 2 spectacles musicaux (Pour en finir une fois pour toutes avec la Bonne chanson française et Les Bricopathes II), Jean-Luc Annaix écrit et met en scène en 1984 sa première comédie musicale Wouap dou Wouap qui obtient un succès remarqué à Nantes (6 000 spectateurs en 19 représentations). L’importance de la distribution et du décor interdit toutes perspectives de tournée et le spectacle en reste là. Même chose en 1988 avec Viva je t’aime.

Après ces deux premières comédies musicales, Descente au Paradis (1991) co-écrit avec Hubert Benkemoun amorce un tournant. Seuls, cinq comédiens (Claudine Merceron, Christine Peyssens, Fabrice Redor, Georges Richardeau, Jean-Luc Annaix) et trois musiciens (Pascal Vandenbulcke, Franck Thomelet, Christian Kerhardy) qui jouent en direct participent à la pièce. Il n'y a pas d’accessoire et le plateau est nu, sans aucun décor. L’espace, l’univers et l’ambiance sont créés par les interprètes. Cette pièce est un succès remarqué au festival d'Avignon et 107 représentations sont données dans tout l’hexagone.

En début d'année 1994, Christine Souchaire prend en charge l'administration de la compagnie, Théâtre-Nuit.

Et Dokk, donc, s’en vint sur Terre… (1994) s’inscrit dans la continuité du travail accompli avec Descente au Paradis en explorant le thème du fantastique. Cette histoire d’extraterrestre double est représentée 97 fois en France et à l’étranger notamment dans 11 pays africains francophones.

Rencontrant le même succès, les dix comédiens et musiciens de Lune de miel (1997), comédie musicale/clin d’œil au vieux mélodrames chantés, auront l’occasion de se produire également 96 fois en tournée française.

Après des échappées en compagnie de Shakespeare (Le Songe d'une nuit d'été, 1995), d’Offenbach (Il nous faut de l’amour, inspirée du répertoire d'Offenbach, 1999) et de Sophocle (Antigone, 2000), Jean-Luc Annaix revient à ses premières amours en concevant Battements de cœur (pour duo de cordes). Cette comédie musicale dépasse les 40 000 spectateurs, part en tournée aux États-Unis et convainc un public de plus en plus nombreux.

En 2006, Jean-Luc Annaix passe commande à 6 auteurs dramatiques (Emmanuel Darley, Catherine Zambon, Valérie Deronzier, Michel Arbatz, Anne Sylvestre et Nathalie Fillion) de courtes formes théâtrales chantées. Ce sera Printemps. Spectacle protéiforme destiné à explorer de nouvelles formes de théâtre chanté. Les partitions musicales sont signées Christine Peyssens, Antonio Vivaldi, Jean-Pierre Neel, Anne Sylvestre, Jean-Yves Bosseur et Jean-Luc Annaix.

En 2008, Minuit Song est créé : deux fées préposées à l'attribution des dons aux nouveau-nés commettent une bévue en oubliant de se pencher sur le berceau de la sœur jumelle d'Annabelle. Le destin d'Annaelle en sera bouleversé.

En 2009, il signe en collaboration avec Jonathan Kerr un "Manifeste pour un Théâtre Musical Populaire[2]" (éditeur "l'Œil du Souffleur"). Les deux auteurs défendent le genre tout en interpellant les lecteurs-spectateurs et les pouvoirs publics sur la nécessité d'une "ouverture à Paris et en région d'un lieu dédié au répertoire d'un Théâtre Musical Populaire".

Toujours en 2009, Jean-Luc Annaix, avec la complicité de Christine Peyssens, initie un projet de création théâtrale chantée avec le milieu amateur. ce sera Prévert en Octobre co-écrit avec Michel Arbatz. Cette création fédère plusieurs compagnies théâtrales amateurs de la Région des Pays de la Loire. Le spectacle rencontre un vrai succès publique. Il obtient le Masque de Vermeil au Festival d'Aix les Bains.

Angers-Nantes Opéra coproduit en 2011 Cauchemar à Venise de J.L. Annaix et M. Arbatz. Ce polar musical met en scène le célèbre compositeur [Antonio Vivaldi] qui s'apprête à créer son œuvre majeure Les Quatre Saisons. Une série de catastrophes plus imprévisibles les unes que les autres s'abattent sur sa pauvre tête.

Suite à une commande de la Ville de Nantes, J.L. Annaix conçoit un spectacle/ hommage au cinéaste nantais [Jacques Demy]. Dans l'ombre des Demoiselles est créé en 2012. Interprété par Isabelle Zanotti et Christine Peyssens et Vincent Rébillard (piano), le spectacle est présenté au Festival d'Avignon 2012.

Engagé au sein des EAT (Écrivains associés du théâtre), dont il est membre un temps du conseil d'administration, et de la Fédération des Musicals, Jean-Luc Annaix poursuit son rêve d’une comédie musicale et d’un théâtre chanté qui mettent en avant l’inventivité, l’originalité et soient plus proches encore du public.

Battements de cœur (pour duo de cordes) est donné pour la dernière fois le 31 décembre 2013 au Studio-Théâtre à Nantes après 13 ans de tournées nationales et internationales, .

En 2014, Jean-Luc Annaix adapte et met en scène le roman "Courir" de Jean Echenoz paru aux Editions de Minuit. L'interprétation est confiée au comédien Gilles Ronsin. La partition musicale est signée Michel Aumont, joueur de clarinette basse. Jean-Luc Taillefert prend en charge la scénographie. En décembre 20914, Jean Echenoz et Jean-Luc Annaix participent à un entretien croisé organisé par la Médiathèque de Rezé.

Le spectacle est présenté au festival d'Avignon 2015. Au mois d'août de la même année, une adaptation du spectacle sous forme de lecture musicale est donnée dans tous les centres pénitentiaires de la région Pays de la Loire.

En 2017, sur la scène de l'Echiquier (Pouzauges), est créé Le melon qui, comédie musicale de J.L. Annaix dédiée à Roland Topor. Claudine Merceron, Christine Peyssens, Nathalie Liscatro, David Humeau et Fabrice Redor en sont les interprètes. Pascal Vandenbulcke assure la direction et l'interprétation musicales. La scénographie est signée Jean-Luc Taillefert, les lumières, Christophe Olivier, les costumes Patricia Nail d'Angers Nantes Opéra. Le spectacle part en tournée en région Pays de la Loire. Il est donné à l'été 2017 au Festival de Sarlat et au Festival de Noirmoutier.

Dans le cadre du dispositif "Créations Partagées" de la Ville de Nantes, le ThéâtreNuit crée en juin 2018 une fresque théâtrale Batignolles-St-Jo inspirée du livre de Louis Le Bail "Batignolles-St-Jo/ Histoire d'un quartier nantais". Plus de 100 participants amateurs (comédiens, choristes, adultes, élèves de la classe de CM1/CM2 de l'école primaire des Batignolles) interprètent cette pièce qui met en lumière le riche passé ouvrier de ce territoire nantais. Jean-Luc Annaix a conçu et mis en scène ce spectacle avec la complicité de Claudine Merceron, Michel Hermouët et Christine Peyssens. Les représentations rencontrent un très vif succès. L'Atelier photographique de l'Erdre (ALPAC de St-Joseph de Porterie mène tout un travail autour du montage de la pièce et réalise une exposition remarquable mettant en valeur l'engagement des acteurs amateurs.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Annaix, Jean-Luc (1952-....), « BnF Catalogue général », sur catalogue.bnf.fr, 00409-frfre (consulté le 20 février 2018)
  2. Article sur le site lestroiscoups.com à propos du Manifeste pour un théâtre musical populaire [sur le site http://www.lestroiscoups.com/article-manifeste-pour-un-theatre-musical-populaire-de-jonathan-kerr-et-jean-luc-annaix-chronique-de-sheila-louinet-aux-editions-l-oeil-du-souffleur-a-paris-52722135.html lestroiscoups.com].

Liens externes[modifier | modifier le code]