Jean-Louis Gassée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Louis Gassée
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
(77 ans)
Paris (France)
Nom de naissance
Jean-Louis Gassée
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Distinction

Jean-Louis Gassée (né à Paris en ) a été l'un des cadres dirigeants d'Apple de 1981 à 1990. Il est principalement connu pour avoir créé Be, la société qui développa le système d'exploitation BeOS.

Biographie[modifier | modifier le code]

Informaticien, il a fait ses études à la Faculté des sciences d'Orsay. Il commence sa carrière en 1968 chez Hewlett-Packard, d'abord en France, puis dans la filiale européenne et enfin en Amérique latine. En 1974, il part redresser la filiale française du constructeur informatique Data General. Puis il dirige la filiale informatique française Exxon Office Systems du pétrolier Exxon.

Apple[modifier | modifier le code]

Fin 1980, Apple lui demande de mettre sur pied la filiale française de la marque à la Pomme. Il en fera la plus prospère de toutes[1].

À la demande de John Sculley, PDG d'Apple, il part ensuite aux États-Unis pour prendre la direction de la division recherche et développement à Cupertino en Californie. À l'époque, il se méfie de Steve Jobs, ancien PDG d'Apple, selon les biographes de ce dernier[2][source insuffisante].

Be[modifier | modifier le code]

En 1990, il quitte Apple en compagnie de Steve Sakoman et de plusieurs ingénieurs et cadres, et fonde Be. Leur but est de développer un système d'exploitation, BeOS, adapté au multimédia. En 1999, l'entreprise est introduite au NASDAQ sous le titre de BEOS. Durant plusieurs années, il va tenter de placer BeOS sur une niche, mais c'est un échec commercial et, en novembre 2001, la propriété intellectuelle de Be est vendue à Palm pour 11 millions de dollars.

Parallèlement à la direction de Be, il siège au conseil d'administration de plusieurs entreprises dont Cray, Logitech, 3Com et PalmSource.

De 1995 à 2003, il écrit une chronique hebdomadaire pour Libération où il évoque la vie d'un Français dans la Silicon Valley[3]. Il écrit également dans plusieurs journaux américains et japonais.

L'après-Be[modifier | modifier le code]

Depuis le , il occupe un poste de direction chez PalmSource. Il est également membre du conseil d'administration d'Allegis (avril 2003)[4], et a fait partie de ceux d' Electronics For Imaging (en)[5] et de Vaience. Il a été brièvement PDG de Computer Access Technology Corporation (CATC)[6].

Famille[modifier | modifier le code]

En mars 2009, Jean-Louis Gassée est marié, a trois enfants (âgés de 22, 24 et 28 ans) et habite Palo Alto en Californie.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • La 3e Pomme - Micro Informatique et Révolution culturelle (lire en ligne)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Jean-Louis Gassée, « Joining Apple 40 Years Ago », sur Medium, (consulté le )
  2. Jeffrey S.Young et William L.Simon, iCon, Wiley & Sons, 2006, (ISBN 0471787841).
  3. « Liberation - Chroniques », sur bat8.inria.fr (consulté le )
  4. (en) « Jean-Louis F Gassee », sur bloomberg.com (consulté le ).
  5. (en) « EFI Directors Jean-Louis Gassée And Thomas Unterberg Not To Seek Reelection - Quick Facts », sur RTT News, (consulté le ).
  6. (en) « Jean-Louis Gassée », sur Computer History Museum (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]