Jean-Laurent Legeay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Legeay.

Jean-Laurent Legeay
Présentation
Naissance 1708
Paris
Décès 1790
Rome ou en France
Nationalité Drapeau de la France France
Mouvement Architecture néoclassique
Ses élèves Étienne-Louis Boullée, Marie-Joseph Peyre, Charles de Wailly, Pierre-Louis Moreau-Desproux
Œuvre
Réalisations Cathédrale Sainte-Edwige de Berlin
Communs du Nouveau Palais (Potsdam)
Distinctions Prix de Rome (1732)

Jean-Laurent Legeay, appelé aussi Jean Le Geay, est un architecte français (né en 1708 à Paris et décédé en 1790[1] à Rome) connu pour ses dessins et ayant œuvré essentiellement en Prusse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il remporte le grand prix de l'Académie royale d'architecture en 1732 (ancêtre du prix de Rome) : cela lui permet de séjourner à l'Académie de France à Rome, après un long intermède, de 1737 à 1742. De retour à Paris, il fonde un cours d'architecture à Paris où il aura pour élèves parmi les architectes les plus prestigieux du XVIIIe siècle : Étienne-Louis Boullée, Marie-Joseph Peyre, Charles de Wailly ou encore Pierre-Louis Moreau-Desproux[2]. Il les influence notamment dans la forme du rendu des dessins.

Vers 1748, il est appelé à Berlin pour participer à la réalisation de la Cathédrale Sainte-Edwige : le projet qu'il propose avec Georg Wenzeslaus von Knobelsdorff, architecte de Frédéric II de Prusse est réalisé mais modifié. En octobre 1748, il devient l'architecte de Christian-Louis II de Mecklembourg-Schwerin, jusqu'à la mort de celui-ci en 1756. À cette date, il est nommé premier architecte Frédéric II de Prusse. Il se querelle avec lui en 1763 et quitte la Prusse.

Il effectue un séjour en Angleterre en 1766-1767. De nouveau à Paris, il publie une série de ses estampes, inspirés du Piranèse. Il retourne à Rome vers 1786 où il finit sa vie.

Principales réalisations[modifier | modifier le code]

Communs du Nouveau Palais à Potsdam

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gilbert Érouart, L'architecture au Pinceau. Jean-Laurent Legeay, un Piranésien français dans l'Europe des Lumières, Paris-Milan, Electa-Moniteur, coll. « Architecture, Essais & documents », , 247 p. (ISBN 2866530047)

Notes[modifier | modifier le code]

  1. David de Pénanrun, Roux et Delaire, Les architectes élèves de l'école des beaux-arts (1793-1907), Librairie de la construction moderne, 2e éd., 1907, répertoire des grands prix de Rome depuis 1720 : p. 320.
  2. J.-M. Pérouse de Montclos, Étienne-Louis Boullée, éd. Flammarion, 1994, p. 21.