Jean-Joseph-François Poujoulat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Joseph-François Poujoulat
Poujoulat-bust.jpg
Fonction
Député
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Rédacteur à
Fratrie
signature de Jean-Joseph-François Poujoulat
signature

Jean-Joseph-François Poujoulat (né le à La Fare-les-Oliviers — mort le à Paris) est un historien, journaliste et homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Frère de Baptistin Poujoulat, il fait ses études à Aix-en-Provence et monte à Paris. En 1828, il est employé par Joseph-François Michaud à la rédaction de la Bibliothèque des Croisades. En 1830, il l’accompagne lors de son voyage en Grèce et en Palestine mais rentre seul par la Syrie. En , ils publient ensemble l’échange de leurs lettres dans Correspondance d’Orient (7 volumes). Son frère Baptistin Poujoulat effectue également un voyage en Orient à partir de 1836 et lui adresse des lettres ainsi qu’à Michaud[1].

Candidat légitimiste en , il est élu député des Bouches-du-Rhône à l’Assemblée constituante, réélu en 1849 jusqu’en 1851. Il cautionne par sa présence le la fondation par Augustin Louis Cauchy et Charles Lenormant de L'Œuvre des Écoles d'Orient[2], plus connue actuellement sous le nom de L’Œuvre d’Orient[3]. Il va même accepter d’être membre de son 1er Conseil général[4] le 25 de la même année. Il s’oppose au Second Empire qu’il attaque régulièrement dans le journal royaliste l’Union monarchique. Il y publie un article sur sa visite au « comte de Chambord » en exil à Wiesbaden où il se croit autorisé à écrire que ce dernier s’opposait au recours au peuple.

Il collabore également à la Revue des deux Mondes, au Musée des familles et à de nombreuses autres revues.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Jean-Joseph-François Poujoulat, Toscane et Rome,
  • Jean-Joseph-François Poujoulat, Histoire de Jérusalem, 1840-1842
  • Jean-Joseph-François Poujoulat, Histoire de saint Augustin, , 302 p. (lire sur Wikisource)
  • Jean-Joseph-François Poujoulat, La Droite et sa mission,
  • Jean-Joseph-François Poujoulat, La France et la Russie à Constantinople : la question des lieux saints,
  • Jean-Joseph-François Poujoulat, Le cardinal Maury, sa vie, ses œuvres,
  • Jean-Joseph-François Poujoulat, Le père de Ravignan,
  • Jean-Joseph-François Poujoulat, Souvenirs d’histoire et de littérature
  • Jean-Joseph-François Poujoulat, Histoire de la Révolution française, 1840-1842

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Baptistin Poujoulat Voyage dans l’Asie mineure en Mésopotamie, à Palmyre, en Syrie en Palestine et en Égypte. Paris Ducollet 1840-41
  2. https://www.oeuvre-orient.fr/wp-content/uploads/LE-CINQUANTENAIRE-DE-LŒUVRE-DES-ECOLES-DORIENT.04.07.2017.pdf
  3. https://oeuvre-orient.fr
  4. Voir le 1er fascicule de l’Œuvre des Écoles d’Orient publié à Paris, le 25 avril 1856 mentionnant la composition de son 1er Conseil Général


Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]