Jean-François Guyès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-François Guyès
Fonctions
Député de la Creuse

(1 an et 17 jours)
Gouvernement Assemblée législative
Député à la Convention nationale

(1 an, 2 mois et 18 jours)
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Aubusson (Creuse)
Date de décès (à 32 ans)
Lieu de décès Paris
Nationalité Drapeau de la France Française
Parti politique Gauche
Montagne
Profession Avocat
députés de la Creuse

Jean-François Guyès, né le à Aubusson (Creuse), mort le à Paris, est un révolutionnaire français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Avocat, Guyès est élu administrateur du district d'Aubusson en 1790, puis député de la Creuse, le 4e sur 7, à l'Assemblée législative le 3 septembre 1791 par 165 voix sur 324 votants. Siégeant parmi les patriotes, il ne fait aucune intervention à la tribune, mais vote avec la gauche. Réélu le 5 septembre 1792 par le même département, le 4e sur 7, à la Convention nationale « à la pluralité des voix », il siège sur les bancs de la Montagne. Lors du procès de Louis XVI, il vote « pour la mort sans restriction ». Pour le reste, il ne joue aucun rôle et meurt durant la session. Il est remplacé à l'Assemblée par Faure-Conac.

Source[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Maurice Favone, Un montagnard aubussonnais; le conventionnel Jean François Guyès, 1761-1793, imprimerie Betaulle, J. Lecante, 1938, 54 pages
  • Adolphe Robert, Julien Le Chaplain, Dictionnaire historique et biographique de la Révolution et de l'Empire, Librairie historique de la Révolution et de l'Empire, 1899, p. 130