Jardin ferroviaire de Chatte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jardin ferroviaire de Chatte
Présentation
Style
Art paysager
Construction
1987
Localisation
Pays
Région
Division administrative
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte d’Isère
voir sur la carte d’Isère
Red pog.svg

Le jardin ferroviaire de Chatte, en Isère, est un parc paysager ouvert de mars à octobre au grand public.

Une passion envahissante[modifier | modifier le code]

Créé en 1987 entre Grenoble et Valence, le lieu reprend quelques codes et principes du jardin japonais, dérivants du niwaki : miniaturisation soignée et taille de la végétation en nuage, de sorte à conférer une atmosphère relaxante[1]. Le délicat travail d'aménagement vise aussi à faire cohabiter de la façon la plus harmonieuse possible deux univers opposés, le végétal et le minéral[1].

Le souci du détail[modifier | modifier le code]

Le jardin, d'une surface de 1 300 m2, rassemble plus de deux cents espèces d'arbres et plantes[2]. On peut y observer des scènes de la vie locale d'autrefois, c'est-à-dire de villages dauphinois[3]. Le visiteur serpente dans un décor entremêlé de routes, lacs, rivières et montagnes, animé de maquettes : cyclistes, voitures, trams, personnages divers en costume, monuments et, bien entendu, trains[3]. Au nombre d'une trentaine, ils se composent au total de 250 wagons, le tout à l'échelle 1:22,5[2]. Le réseau monté représente, cumulé, plus d'un kilomètre de rails[2].

Il existe un partenariat avec d'autres curiosités locales, permettant aux amateurs d'acheter des billets de visite groupée[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Présentation du jardin », sur www.jardin-ferroviaire.com (consulté le ).
  2. a b et c « Curiosité »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?).
  3. a et b « Train maquette »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?).
  4. « Favoris »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]