Jan Veselý (cyclisme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Veselý.
Jan Veselý
Fotothek df roe-neg 0006633 014 Portrait des Radrennfahrers Jan Vesely, Sieger d.jpg
Jan Veselý figure emblématique des premières éditions de la Course de la Paix (ici en 1955)
Informations
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 79 ans)
PragueVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Spécialité
route
Équipes amateurs
1945-1957équipe de Tchécoslovaquie
Principales victoires

Course de la Paix (1949)

16 victoires d'étapes entre 1948 et 1955 dans cette course

Jan Veselý (né le à Plastovice et mort le à Prague) a été dans le cours des années 1948/1958 le coureur cycliste tchécoslovaque le plus connu de son pays, la Tchécoslovaquie, et de la course cycliste transfrontière internationale, la Course de la Paix, qu'il a remportée en 1949. Il a tenu les premiers rôles dix années durant.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jan Veselý[1] était originaire de la Bohême du sud. Il ne montait sur un vélo qu'à l'âge de 14 ans : apprenti boulanger à Prague il était chargé d'une tournée[2] de livraison de pain dans la capitale de la Tchécoslovaquie. Deux années plus tard il remportait le championnat des boulangers. Il a 16 ans et la guerre est là. Il commençait de courir et il ne devait reprendre sa carrière naissante qu'en 1945, sous les couleurs du club Sparta de Prague. En 1946 il remporte le premier de ses 9 titres (dont 8 consécutifs) de champion de Tchécoslovaquie[3]

La figure emblématique de la Course de la Paix[modifier | modifier le code]

En 1948, Jan Veselý, membre d'une des deux équipes tchécoslovaques engagées dans cette compétition, il termine 5e de la première Course de la Paix, sur le parcours Varsovie-Prague. Son compatriote Karel Cibula occupe la 4e place. Veselý termine à 11 minutes du vainqueur, le Yougoslave August Prosenik. Plus que son coéquipier Cibula, Veselý apparaît comme l'homme fort en remportant 3 étapes, dont les deux étapes qui se couraient sur le territoire tchécoslovaque : Jelenia-Gora-Liberec (4e étape) et Liberec-Prague, 5e et ultime étape[4].. En 1949, Ce sont près de 12 minutes qui séparent le vainqueur Jan Veselý de son suivant immédiat, le Français Maurice Herbulot[5]. Jan Veselý établit un record de vaincre au terme de 5 étapes sur les 8 que comportaient la Course. Il établit aussi la performance de porter le maillot de leader du premier au dernier jour...
Vainqueur d'une seule édition, le nom de Veselý est loin d'être absent les fois suivantes, au contraire. Il terminait deux fois second : en 1952 derrière l'Écossais Ian Steel, en ayant été leader une journée ; en 1955 devancé par le coureur de la RDA Gustav-Adolf Schur. Il remportait au total 16 étapes, et en 8 participations il ne devait connaître l'abandon qu'une seule fois, la dernière, en 1957.

Banni pour avoir abandonné la course[modifier | modifier le code]

Jan Veselý avait pratiquement cessé de courir à la fin de la saison 1955, lorsque malgré son peu d'entrainement et des ennuis de santé, les autorités du cyclisme (sur ordre) le sélectionnaient pour participer à la Course de la Paix 1957, édition du 10e anniversaire, pour laquelle il était tenu de briller. C'est dans ces conditions que ne pouvant plus suivre le peloton, il abandonnait au cours de la 7e étape menant de Leipzig à Berlin.. Cet abandon, considéré comme une trahison, lui valut d'être mis au ban d'infamie il est suspendu de toute compétition pour deux ans. Il a alors 34 ans et va être mis à l'écart du cyclisme. Ce n'est qu'en 1968, lors du Printemps de Prague qu'il est réhabilité. Il fera dès lors plusieurs apparitions sur la Course, sans jamais avoir eu de fonctions d'entraineur ou de responsabilité cycliste officielle.
Jan Veselý mourrait d'un cancer en 2003 dans sa 80e année.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Départ d'étape de la Course de la Paix 1954 à Leipzig. L'équipe de Tchécoslovaquie, 1re du classement par équipes.: Jan Veselý est au 1er plan, à droite. Au fond, cadre N° 136, l'autre grand champion tchécoslovaque, "Vlasta" Ruzicka. Entre eux de gauche à droite : Aloïs Nachtigal, Zdenek Klich, Josef Krivka. Un 6e coureur est caché par un autre, Jan Kubr.
Course de la Paix 1955 : Jan Veselý et l'équipe tchécoslovaque portent le maillot distinctif de l'équipe qui mène le classement par équipes. De g à dr.: Detlef Zabel (RDA), Zdenk Klich et Jan Veselý (Tchécoslovaquie), Rodislav Tsizikov (URSS)

Classements divers[modifier | modifier le code]

  • aux championnats du monde sur route (amateurs)
    • 1946 : 11e
    • 1948 : 15e
    • 1949 : 8e

Récapitulation pour la Course de la Paix[modifier | modifier le code]

  • Participations : 8 fois au départ. 7 courses terminées, 1 abandon.
  • 1 victoire au classement final (1949); 2 fois 2e (1952, 1955).
  • 16 victoires d'étape
  • "maillot jaune" : 10 jours[14].
  • 4 victoires au classement par équipes avec la Tchécoslovaquie: 1950, 1951, 1954, 1955; (2e place en 1948 et 1952).

Source[modifier | modifier le code]

Une erreur, nouvelle écrite par Ota Pavel (Prix Julius Fucik), retraçant les circonstances de la mise à l'écart de Jan Veselý, a été publiée pour partie dans le numéro 113 (avril-mai 1969) de Miroir du cyclisme.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "une figure légendaire de l'histoire du sport tchécoslovaque s'est éteinte", tel était le titre de l'article consacré à Jan Veselý, à Radio Prague, lors de sa mort. Cette note s'inspire à cette source (www.radio.cz). Pour les déboires du champion avec les autorités bureaucratiques de Tchécoslovaquie, voir Miroir du cyclisme cité en source.
  2. Deux anciens livreurs à bicyclette célèbres partagent ce genre de débuts dans le cyclisme : Fausto Coppi, livreur de charcuterie à Novi Ligure, Louison Bobet, livreur de pain à Saint-Méen-le-Grand.
  3. La palmarès de ce championnat amateur est sur le site Mémoire du cyclisme. Jan Veselý est Champion de Tchécoslovaquie de 1946 à 1953 inclus, et en 1955.
  4. En même temps une seconde Course de la Paix se déroulait dans le sens inverse, Prague- Varsovie. Remportée également par un coureur yougoslave, Alexander Zoric, le second était un coureur tchécoslovaque, Emmanuel Krejcu, vainqueur de deux étapes.
  5. Voir le § consacré à l'équipe de France FSGT, dans l'article Course de la Paix.
  6. La course "Praha-Karlovy Vary-Praha" est la classique du cyclisme tchécoslovaque, puis tchèque. Disputée depuis 1921, elle reprenait en 1946 après 7 ans d'une interruption, entre 1939 et 1945, due à l'invasion hitlérienne du pays des Sudètes en octobre 1938, étendue à l'ensemble de la Bohême-Moravie en mars 1939. La Seconde Guerre mondiale ne s'achève qu'en mai 1945 avec l'insurrection de Prague et l'entrée de l'Armée Rouge, en libératrice de la ville (Il en sera tout autrement en août 1968). Le palmarès de Prague-Karlovy Vary-Prague se trouve sur internet: www.cyclovary.cz,
  7. 3 équipes tchécoslovaques étaient au départ en 1949, comme pour la Bulgarie, la Pologne et la France-FSGT, dont l'équipe N° 2 triomphait au classement collectif. L'équipe N° 1 comprenait avec Veselý, Jiri Holubec, Emmanuel Krejcu, Milan Peric, Kvetoslav Bohdan, Vladimir Siegl.(Source: site "Zavod Miru")
  8. L'équipe de Tchécoslovaquie 1950 comprenait Jan Veselý, Vlastimil Ruzicka, Milan Peric, Jiri Holubec, Josef Skorepa, Zdenek Sramek (Source, site "Zavod Miru")
  9. En 1950, le coéquipier de Jan Veselý, Vlastimil ("Vlasta") Ruzicka, est 4e après avoir remporté 4 étapes. Jan Veselý triomphe à Varsovie le premier jour, et à Prague, le dernier jour de la course.
  10. En 1951, l'équipe tchécoslovaque comprenait Veselý, Vlasta Ruzicka (vainqueur une nouvelle fois de 4 étapes, 10e au classement final), Stanislav Svoboda, Milan Peric, Z. Sramek, Jan Knezourek.
  11. Voir le palmarès : Vélo 1978, René Jacobs et autres, page 341.
  12. En 1954, Jan Veselý est équipier de Vlasta Ruzicka, 2e du classement final. L'équipe tchécoslovaque comprenait aussi : Jan Kubr (8e), Aloïs Nachtigal (24e), Josef Krivka (32e), Zdenek Klich (48e)
  13. 4e et dernier succès de la Tchécoslovaquie au classement des équipes en 1955. Outre Veselý, l'équipe comprenait Zdenek Klich 14e, Jan Kubr 21e, Antonin Svab 31e, Josef Krivka 32e, Jiri Nowak 39e.
  14. Site Friedensfahrt, "die Erfolgreichsten Träger des gelbes Trikots3.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :