Jan Mertens le Jeune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jan Mertens le Jeune
Workshop of Jan Mertens the Younger,Triptych of the Adoration of the Magi, 1520-1530.jpg

Atelier de Jan Mertens le Jeune, Triptyque de l'Adoration des Mages, 1520-1530

Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Jan Mertens le Jeune est un peintre flamand. Il naît à Anvers et meurt dans cette même ville vers 1527.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père, le sculpteur Jan Mertens l'Ancien, descend d'une famille originaire de Tournai.

Mertens le Jeune entre dans l'atelier et devient l'apprenti du peintre Jan Gossart en 1505.

Il devient maître au sein de la guilde de Saint-Luc d'Anvers en 1509.

Il est le beau-père (et peut-être le maître) de Pieter Coecke van Aelst, qui épouse Anna, la fille de Mertens avant 1526, et dont les œuvres ont servi de base aux historiens d'art qui identifient Mertens avec le Maître de 1518, un peintre anversois nommé d'après la date inscrite sur l'un des volets peints d'un retable représentant la Vie de la Vierge exposée en l'église Sainte-Marie de Lübeck.

Œuvre[modifier | modifier le code]

L'attention portée aux détails, la pose exagérée des ailes peintes à Lübeck sont caractéristiques du maniérisme anversois, mais l’œuvre de Mertens se distingue par sa couleur brillante, son sens de la structure, la composition réfléchie et la délicatesse du style.

Mertens forme un maillon important entre les dynasties artistiques d'Anvers, en effet sa seconde fille épouse en premières noces Jan van Amstel, maintenant généralement identifié sous le nom de Monogrammiste de Brunswick, et en secondes noces avec Gillis van Coninxloo.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Emmanuel Bénézit (éd.), Dictionnaire critique et documentaire des Peintres, Sculpteurs, Dessinateurs et Graveurs, Librairie Gründ, Paris, 1911-1923, rééd. 1976.
  • Engelen, Cor, Jan Mertens et M. Marx. Zoutleeuw, Jan Mertens en de laatgotiek: Confrontatie met Jan Borreman: Essay tot inzicht en overzicht van de laatgotiek, Kessel-Lo: Van der Poorten, Louvain, 1993.
  • Ulrich Thieme et Felix Becker (éd.), Allgemeines Lexikon der bildenden Künstler von der Antike bis zur Gegenwart. Réimpression de l'édition de 1907 37 vols. Leipzig, Veb E.A. Seemann Verlag, 1980-1986.

Liens externes[modifier | modifier le code]