Monogrammiste de Brunswick

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Repas des conviés
120,6 × 171,8 cm
Le Sacrifice d'Abraham
Musée du Louvre
Ecce Homo de Jan van Amstel
55 × 89,5 cm, Rijksmuseum Amsterdam

Le Monogrammiste de Brunswick doit son nom au tableau le Repas des conviés conservé au musée Herzog Anton Ulrich de Brunswick[1], il serait né à Amsterdam, vers 1500 et mort à Anvers, vers 1542 ou 1550[2]?

Œuvre[modifier | modifier le code]

Sa peinture religieuse constitue une étape importante dans l'essor du genre du paysage. Il excelle en particulier dans la composition de scènes de foule en extérieur. Révélant un réel intérêt pour la beauté du paysage, il ouvre ainsi la voie à Pieter Brueghel l'Ancien[3].

  • Abraham conduisant son fils Isaac au sacrifice, v. 1530-1535, bois, 40 × 32 cm, musée du Louvre, Paris[3]
  • La Montée du Christ au calvaire, v. 1535, bois, 70 × 84 cm, musée du Louvre[3]

Ré-attribution[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) « Niederlaendische Malerei 16.Jahrhundert », sur Herzog Anton Ulrich Museum (consulté le 2 novembre 2012)
  2. Bode 1883, p. 9
  3. a, b et c Vincent Pomarède, 1001 peintures au Louvre : De l’Antiquité au XIXe siècle, Musée du Louvre Éditions, , 308 p. (ISBN 2-35031-032-9), p. 409

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) W. Bode, Studien zur Geschichte der holländischen Malerei, V,
  • O. Eisenmann, Rezension W. van Bode, Studien zur Geschichte der Hollandischen Malerei, in Repertorium für Kunstwissenschaft, 1884, p. 207.
  • M.J. Friedländer, E.N.P., XII, 1975, pp. 44-52.
  • S. Bergmans, Le siècle de Bruegel, cat. exp. M.R.B.A.B., Bruxelles, 1963, pp. 174-177 ; Le problème du Monogrammiste de Brunswick, in Bull. M.R.B.A.B., 1965, pp. 143-165.
  • D. Schubert, Die Gemälde der Braunschweiger Monogrammisten, Cologne, 1970.

Sur les autres projets Wikimedia :