Jacques Urbain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jacques Urbain
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (99 ans)
GenèveVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Jacques Urbain, né le à Genève, est un écrivain et poète vaudois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jacques Urbain, de son vrai nom Urbain Bovard, est originaire de Fribourg

Auteur prolifique, Jacques Urbain écrit de très nombreux recueils de poésies, parmi lesquels "A pleine voix" (1950), "Ma rose décapitée" (1965), "Complainte du père Mathieu" (1966), "Le temps des cerises" (1965), "Cécile et le malheur de vivre" (1988). Il publie également des essais concernant notamment la chanson française en Suisse romande.

Jacques Urbain est l'auteur de poèmes-affiches: "Ethel et Julius Rosenberg" (1953), "Chili martyr" (1975), de chroniques: "Chroniques genevoises et d'ailleurs" (1992-2001), et d'une biographie de Gérard Philipe intitulée "Il y a dix ans Gérard Philipe" (1969).

Membre de l'Institut national genevois, il reçoit le prix Pierre Meylan de musicologie en 1981.

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]