Jacques Serena

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Serena (homonymie).
Jacques Serena
Description de cette image, également commentée ci-après
Jacques Serena à l'Ecole du Cirque de Châlons-en-Champagne
Naissance
Vichy[1]
Activité principale
écrivain
Auteur
Langue d’écriture français
Genres

Jacques Serena, né à Vichy le [2], est un écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Renvoyé du lycée à seize ans, Jacques Serena vit de petits boulots durant sa jeunesse et suit des cours aux Beaux-Arts de Toulon. Hospitalisé à la suite d'une crise d'asthme, il s'installe à Paris où il commence à écrire. Serena soumet un manuscrit aux Éditions de Minuit, qui publie son premier roman en 1989. Le metteur en scène Jean-Louis Martinelli, qui dirige le théâtre national de Strasbourg, lui passe commande de sa première pièce, éditée en 1998[3],[4],[5].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Isabelle de dos, roman (Minuit, 1989)
  • Basse Ville, roman (Minuit, 1992)
  • Lendemain de fête, roman (Minuit, 1993)
  • Rimmel, théâtre (Minuit, 1998)
  • Gouaches, théâtre (Théâtre Ouvert/Tapuscrits, 2000)
  • Quart d’heures suivi de Clients, théâtre (Les Solitaires intempestifs, 2001)
  • Velvette suivi de Jetée, théâtre (Les Solitaires intempestifs, 2001)
  • Plus rien dire sans toi, roman (Minuit, 2002)
  • L'Acrobate, roman (Minuit, 2004)
  • Les Fièvreuses, avec photographies de l'auteur, coll. « La chambre d'écriture », éditions Argol, 2005 (ISBN 2915978042)
  • Sous le néflier, roman (Minuit, 2007)
  • Diotima, essai sur Serge Plagnol (Area, 2007)
  • Elles en premier toujours (Publie.net, 2017)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. « Biographie de Jacques Serena », Maison des écrivains et de la littérature
  2. « Jacques Serena (auteur de Sous le néflier) - Babelio », sur www.babelio.com (consulté le 20 février 2018)
  3. Mathilde La Bardonnie, « Le «Rimmel» sans fard de Jacques Serena », Libération,
  4. Thierry Guichard, « Serena sans fard ni rimmel », Le Matricule des anges,
  5. Bruno Blanckeman, Aline Mura-Brunel et Marc Dambre Dambre, Le roman français au tournant du XXIe siècle : Volume 2002, Presses Sorbonne Nouvelle, , 589 p. (ISBN 9782878542875, lire en ligne), p. 417-418