Jacqueline Piatigorsky

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Piatigorsky.
Jacqueline Piatigorsky
Nom de naissance Jacqueline Rébecca Louise de Rothschild
Naissance
Paris
Décès (à 100 ans)
Activité principale
Championne de tennis
Autres activités
Joueuse et mécène des échecs, auteur, sculptrice
Ascendants
Conjoint
Robert Calmann-Lévy, Gregor Piatigorsky (1935)
Descendants
Famille

Jacqueline Piatigorsky, née Jacqueline Rébecca Louise de Rothschild le 6 novembre 1911 à Paris, et morte le 15 juillet 2012 à l'âge de cent ans[1], est une championne de tennis franco-américaine, joueuse et mécène des échecs, auteur, sculptrice, et membre de la branche française de la famille de Rothschild.

Biographie[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Née à Paris, et fille du riche banquier Édouard de Rothschild et de Germaine Alice Halphen, elle est la sœur de Guy de Rothschild et de Bethsabée de Rothschild. Jacqueline de Rothschild grandit au Château de Ferrières en Île-de-France. À l'âge de dix-neuf ans, elle épouse Robert Calmann-Lévy (1899–1982). Le mariage se termine par un divorce en 1935, et deux ans plus tard, Jacqueline de Rothschild épouse le célèbre violoncelliste Gregor Piatigorsky. Une fille, Jephta, voit le jour en 1937, mais la famille fuit bientôt le pays en 1940 pour échapper à l'occupation allemande de la France et à la Shoah. Le ménage Piatigorsky s'installe à Elizabethtown, située dans les Monts Adirondacks dans l'État de New York, où leur fils Joram naît en 1940. Ils vécurent ensuite à Philadelphie pendant plusieurs années avant de partir pour Los Angeles en 1949 où son époux enseigne à l'University of Southern California. Comme citoyenne américaine, Jacqueline Piatigorsky se distingue comme joueuse de tennis à un niveau national, mais sa passion pour les échecs la conduit vers une seconde carrière.

Joueuse d'échecs et mécène[modifier | modifier le code]

Elle fut membre de l'équipe des États-Unis lors de la première Olympiade d'échecs féminine en 1957 durant laquelle elle remporta la médaille de bronze individuelle[2]. Mais elle est principalement connue dans le monde des échecs comme organisatrice et mécène. Elle organisa et finança en 1961 un match entre les deux meilleurs joueurs américains Bobby Fischer et Samuel Reshevsky. Elle organisa aussi deux importants tournois internationaux, la Coupe Piatigorsky en 1963 à Los Angeles remportée par Paul Keres et Tigran Petrossian et en 1966 à Santa Monica remporté par Boris Spassky, ce dernier tournoi étant le tournoi le plus fort organisé aux États-Unis depuis le tournoi de New York en 1924[3].

Elle fut également mécène de plusieurs jeunes joueurs américains comme Walter Browne, Larry Christiansen ou Kenneth Rogoff[3].

Lien interne[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • traduction partielle de l'article en anglais