Jacqueline Duché

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jacqueline Duché
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 80 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Jacqueline Duché, née Jacqueline Cranney le à Paris et morte le à Paris, est une femme de lettres et une illustratrice de contes pour enfants.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jacqueline Cranney épouse en 1914 Jacques Duché 1889-1923. La mère de Jacqueline, Marie-Jeanne Franceschi 1864-1944 était sculpteur [1], fille du sculpteur Jules Franceschi 1825-1893, petite fille d'Emma Fleury, actrice à la Comédie française, elle-même fille du peintre paysagiste François Antoine Léon Fleury, l804-1858 et petite fille d'Antoine-Claude Fleury (1743-1822). L'oncle de Jacqueline Duché était également sculpteur Paul Franceschi 1828-1894.

Prédisposée donc aux arts plastiques, Jacqueline Duché fut aussi une femme de lettres, alliée au grand-père de son mari jean-Baptiste Duché 1813-1878, père, en secondes noces, de Lucie Duché 1858-1942, épouse du célèbre éditeur, Gaston Gallimard.

Surtout connue comme illustratrice, elle illustre notamment les premières éditions de la méthode Boscher, célèbre méthode de lecture aujourd’hui éditée chez Belin. Jacqueline Duché est également romancière. La plupart de ses ouvrages sont illustrés par ses soins. En tant que décoratrice, on lui doit le pavillon Femme, Enfant, Famille de l'exposition universelle de 1937 ainsi que la salle de jeux des enfants de la première classe du paquebot Normandie.

Le fils ainé de Jacques et Jacqueline, Bertrand Duché 1915-1992, épousa la petite-nièce du magnat de la presse Henry Poidatz, Françoise Poidatz, petite-cousine de Germaine Mornand née Poidatz. Leur second fils, le docteur Didier Duché 1916-2010, était pédopsychiatre.

Les soeurs de Jacqueline Duché, Hélène Cranney1899-1995 mariée en 1920 avec Pierre-René Roland-Marcel 1883-1939 et Anne Cranney 1890-1967 s'est mariée avec René Hachette 1886-1940, leur fille, Claude Hachette 1911-1993, s'est mariée en 1931 avec le petit-fils d'Elzevier Masson, Georges Masson éditeur, dont la mère était la fille du peintre Jean-Léon Gérôme.

Malade de la maladie d'Alzheimer[réf. nécessaire], elle meurt en 1973.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Comme auteure
  • Trèfle à quatre feuilles illustré par Jacqueline L. Gaillard, 1955
  • Alouettes, rompez vos filets, 1960
Comme auteure et illustratrice
  • Babiole et ses géants, 1937
  • Bigoudi-Bigouda, 1937
  • Les Apprentis de Mme Flan, 1937
  • Histoire du petit Ange Rose, 1943
  • Les Fantômes blonds de Soudrac, 1946
  • Alphabet en plein air, 1946
  • Sous la bourrasque, paru en feuilleton dans Lisette, du no 27, , au no 37,
  • Le trio mystérieux du Mont-Plaintif Lisette no 54, 1948
  • Deux rubis dans l'ombre, 1955
  • Six dans une tourelle, 1956
  • Ève et Bergère, 1957
  • Capucine et son écossais, 1957
  • Zoé la prétentieuse, imprimé en 1997
Comme illustratrice
  • Deux mois de vacances par Jeanne Suzanne, 1924
  • Le dernier Amour de Mme de Marlborough par Pierre Mornand 1924
  • La maison forestière par Denise Aubert, 1924
  • Les enfants de la maison rose par M. Diderot, 1928
  • Les malheurs de Berlicoquet par G. de la Baume, 1928
  • Le pommier merveilleux par G. de la Baume, 1929
  • Le beau coq de la Picoulette par G. de la Baume, 1929
  • Histoire du Poussin Chaussé de Simonne Ratel, 1932
  • Melle Mimi à Paris de H. Lauvernière, 1932
  • Melle Mimi en voyage de H. Lauvernière, 1932
  • Fauvette et ses frères par Ch. Ab Der Halden et M. Lavaut, 1933
  • Melle Tarlatane en Amérique de Simonne Ratel, 1933
  • Melle Tarlatane au pays du cinéma de Simonne Ratel, 1934
  • Pimprenelle et Mafouinette par M. Vigneron, 1934
  • Gais refrains du pays de France par Germaine Weill, 1934
  • Rounds Songs ands Carols par E. Soubeyran, 1935
  • Der neue Paris par Henri Didier, 1935
  • Das Wettermännlein par Henri Didier, 1935
  • Une petite fille tombée de la lune par Berthe Bernage, 1937
  • Gentil coquelicot Mesdames! par Germaine Weill et Germaine Just, 1938
  • La maison aux yeux fermés par Denyse Renaud, 1935
  • Jambe de bois par Thérèse Le Caisne, 1945
  • Méthode Boscher ou La Journée des tout petits par M. et V. Boscher et J. Chapron, instituteurs, 1947
  • Histoire d'un casse noisette par Alexandre Dumas, Librairie Gedalge, 1948
  • Sur le qui-vive, de Maria de Crisenoy, publié en feuilleton dans Lisette, du 1er janvier (no 1) au (no 13)
  • La maison du lis par Delly, 1954
  • Contes d'or de ma mère-grand par Charles-Robert Dumas

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]