Ivan Frias

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ivan Frias
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

Ivan Frias est un médecin, un philosophe et écrivain brésilien, né à Rio de Janeiro en 1951. Il a été parmi les derniers à pouvoir suivre les cours de José Américo Pessanha. Ses travaux portent sur les relations entre les maladies du corps et les maladies de l’âme envisagées à partir des textes de la Grèce ancienne. Il est par ailleurs le traducteur au Brésil des recherches du philologue Jackie Pigeaud.

Repères bibliographiques[modifier | modifier le code]

En français[modifier | modifier le code]

Livre
Article
  • Brasileirinho, un film musical à l'accent carioca, revue Incognita, n°4, (ISBN 978-2-84273-662-0), Nantes, 2009.

En portugais[modifier | modifier le code]

Philosophie
(Livres)
  • Platão, leitor de Hipócrates, préface de Marly Bulcão, éditions UEL, Londrina, 2001.
  • Doença do corpo, doença da alma, éditions PUC-Rio/Loyola, 2005.
(Études)
  • A Conceituaçao da Saude e Doença en sua Relaçao com a Natureza e a Cultura no Tratado Hipocratico Ares, Agua, Lugares, chapitre 18 de Natureza, Cultura e Meio Ambiente, Alinea Editora, (ISBN 978-85-75161-39-5), 2006, pp 167-173.
Littérature
  • A Estética de Proust, prolegômenos à construção do romance, in Perspectivas Filosóficas de Expressão Francesa, éditions Booklink, Rio de janeiro, (ISBN 978-85-7729-023-9), 2007.
  • Rosa negra, Rubai, O poeta da mansarda, (poèmes), in Antologia em Verso e Prosa 8 - Oficina literaria Ivan Proença, Oficina do Livro, (ISBN 978-85-88506-13-8), Rio de Janeiro, 2008.
  • Bem viver, Dito, não dito, Deserto oceano, Em Terras do Pau-Brasil, Soneto dos Filhos do Homem (poèmes) ainsi que Penha (chronique) in Retratos, Litteris Editora, Rio de Janeiro, 2009.

Traduction du français au portugais[modifier | modifier le code]

  • Metáfora e Melancolia: Ensaios Médico-Filosóficos, de Jackie Pigeaud, Editions controponto, Rio de Janeiro, 2009.

Liens externes[modifier | modifier le code]