Iouri Balachov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Balachov.

Iouri Balachov
Image illustrative de l’article Iouri Balachov
Iouri Balashov en 1973

Naissance (70 ans)
Chadrinsk, Oblast de Kourgan, RSFSR, URSS
Nationalité Drapeau de Russie Russe
Drapeau Soviétique
Titre Grand maître international (1973)
Meilleur classement Elo 2600 (janvier 1979)

Iouri Sergueïevitch Balachov (en russe : Юрий Сергеевич Балашов, né le à Chadrinsk) est un grand maître russe du jeu d'échecs.

Carrière[modifier | modifier le code]

Iouri Balachov en 1965

Balachov obtient le titre de grand maître en 1973. Balachov est le champion de la ville de Moscou en 1970 et est 2e au championnat d'URSS derrière Anatoli Karpov en 1976. En 1977, il remporte le championnat de Lituanie[1]. Il finit premier ex æquo à Lone Pine international (en) en 1977 et 1er ex aequo au tournoi de Wijk aan Zee en 1982.

Balachov a représenté l'URSS au cours de plusieurs compétitions par équipes. Il défend le 2e échiquier soviétique aux championnat du monde étudiant par équipe en 1971, 1972 et 1974, remportant la médaille d'or individuelle en 1971 avec 6,5/8. Balachov participe également à quatre championnats d'Europe par équipe en 1970, 1973, 1977 et 1980, décrochant la médaille d'or individuelle au 5e échiquier en 1977. À l'Olympiade de 1980, il marque 7,5/10 au premier échiquier de réserve et contribue à la médaille d'or de l'équipe[2].

Au cours des années 1970 et 1980, il est l'un des 25 meilleurs joueurs du monde. Sa meilleure performance est obtenue au championnat d'URSS à Moscou en 1976 où il marque 10,5/16 avec une performance Elo estimée à 2773[3].

Ordre de l'Amitié des peuples (1981)

Entraineur[modifier | modifier le code]

EN 1992, il est le secondant de Boris Spassky pour le match revanche du XXe siècle contre Bobby Fischer en Yougoslavie en 1992. En 2005, Balachov se voit octroyer le titre d'entraîneur senior de la Fédération internationale des échecs[4].

Parties remarquables[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Iouri Balachov, Eduard Prandstetter, Basic Endgames, Prague Chess Agency, (ISBN 80-901056-0-2)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]