Institut supérieur pédagogique de Kisangani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Institut supérieur pédagogique de Kisangani
Blason de l'ISP-Kisangani
Blason de l'ISP-Kisangani
Devise Scientia splendet et conscientia
Informations
Fondation 1993
Type -
Régime linguistique Français et anglais
Localisation
Ville Kisangani
Pays Drapeau de la République démocratique du Congo République démocratique du Congo
Direction
Recteur Pr Paul Vitamara Masimango
Chiffres clés
Personnel 120
Étudiants 950
Divers

L’Institut supérieur pédagogique de Kisangani est un établissement d'enseignement supérieur fondé en 1993 et situé dans la ville de Kisangani chef lieux de la province de la Tshopo.

Historique[modifier | modifier le code]

L’Institut Supérieur pédagogique de Kisangani, ISP KIS en sigle est l’une des institutions de l’Etat créées dans le cadre de la politique d’essaimage des établissements d’enseignement supérieur et universitaire à travers les provinces de la République.

Par l’arrête ministériel N°ESU/CABMIN/0076/93 du 22 juin 1993 portant complément de l’arrêté ministériel N°ESU/CABMIN0041/93 relatif à la création des extensions des établissements de l’enseignement supérieur et universitaire, l’institut supérieur pédagogique de Kisangani s’est implanté à Kisangani, ensuite au site de l’Institut Supérieur Pédagogique de Kisangani situé sur la route TP/Kabondo où avaient effectivement démarré ses activités académiques en date du 18 janvier 1994.

Mission[modifier | modifier le code]

  • Former les cadres spécialisés dans les domaines de l’enseignement, d’une part et d’informatique de gestion, d’autre part
  • Organiser la recherche sur l’adaptation des techniques d’enseignement et d’informatique de gestion aux exigences du développement de notre pays.

Conditions d'admission[modifier | modifier le code]

Pour le premier cycle de graduat, le candidat doit[réf. souhaitée] :

  • Être titulaire d’un diplôme d’État ou du titre jugé équivalent par le Ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel ;
  • Se classer en ordre utile au concours d’admission.

Pour le second cycle de licence, le candidat doit :

  • Être titulaire d’un diplôme entériné de graduat ou du titre jugé équivalent dans la filière d’études sollicitée ;
  • Se classer en ordre utile au concours d’admission.

Enseignement et recherche[modifier | modifier le code]

L’ISP Kisangani organise les enseignements en double vacation jour et soir en deux cycles (graduat et licence) en Pédagogie Appliquée, option Informatique de gestion ; Sciences Commerciales et Administratives, et les autres filières (Anglais et Culture Africaine ACA, Histoire et Science Sociale, Géographie et Gestion de l’environnement) sont organisées la journée.

L'Institut dispose d’un centre d’animation dénommé « Centre d’Animation Pédagogique » C.A.P qui se charge d’organiser les activités d’animations pédagogiques durant toute l’année académique et d’un revue bi annuel « Mwalimu Wetu »; d’un laboratoire informatique doté en ordinateurs acquis sur fonds propres ou par des dons, pour la pratique et les applications des cours d’informatique et d’autres cours du domaine dont la conception et l’atélier de génie logiciel. Une équipe des maintenanciers bien outillés assistent et accompagnent les utilisateurs du laboratoire informatique[réf. nécessaire].

Une bibliothèque contenant des ouvrages spécialisés, des encyclopédies, des revues, des dictionnaires ainsi que des monographies et mémoires, offre la possibilité de documentation aux chercheurs et aux étudiants de l’ISP-KIS et d’autres établissements. La connexion via le VSAT, à l’Internet par câble et en Wi-Fi leur donne accès à la documentation numérique sur le web.

Coopération[modifier | modifier le code]

Au plan local, l’Institut Supérieur Pédagogique de Kisangani, à travers la Conférence des chefs d’établissements de l’enseignement supérieur et universitaire de la Province de la Tshopo, exprime sa vision de promotion et de développement de l’enseignement supérieur et universitaire ; il participe activement au programme d’actions défini par la conférence ; entretient un partenariat promotionnel avec les établissements de l’ESU se traduisant par l’échange des enseignants et d’expérience dans la gouvernance académique. Il s'agit de l'Université de Kisangani et de l'Institut supérieur de commerce de Kisangani

Au plan national, l’Institut Supérieur Pédagogique de Kisangani garde des contacts fructueux avec l’Institut Supérieur Pédagogique de la Gombe ISP GOMBE, l’université de Kinshasa et entend les renforcer voire l’élargir à d’autres établissements organisant des filières d’études proches de celles qu’il organise.

EDAP ISP-Kisangani[modifier | modifier le code]

L’ISP-Kisangani organise à son sein une école d'application (EDAP)pour permettre aux étudiants qu'il forme de s'encquérir des réalités du monde professionnel (Enseignement) et de mettre en pratique toutes les théories apprises dans leurs différentes filières. L'EDAP ISP-Kisangani a1 direction et compte 14 salles de classe, tous en matériaux durables[réf. nécessaire] et organise 3 filières dont :

  • La section scientifique (Option: Biologie Chimie);
  • La section pédagogique (Option: Pédagogie Générale);
  • La section Commerciale (Option: Commerciale et Administrative).

Il convient de souligner que l'enseignement Informatique dans cette école est assuré par deux des lauréats de la première promotion en pédagogie appliquée, option: Informatique de Gestion de cette année académique, à l'occurrence :

  • L'Ingénieur Germain MUSAFIRI UBINGA;

et - L'Ingénieur Héritier ASAMBA SEIKA.

Infrastructure[modifier | modifier le code]

L’ISP-Kisangani dispose de 2 Sites avec 7 bâtiments, tous en matériaux durables[réf. nécessaire].

Personnalités liées[modifier | modifier le code]

Anciens étudiants[modifier | modifier le code]

Professeurs[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • République du Zaïre, « Ordonnance-loi 025-81 du 3 octobre 1981 portant organisation générale de l’enseignement supérieur et universitaire », Journal officiel du Zaïre,‎ (lire en ligne)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]