Ignacy Czernik

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ignacy Czernik
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Staropole (Powiat de Wieluń) (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Sépulture
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinction

Ignacy Czernik, né en 1803 à Staropole (dans le Powiat de Wieluń, dans l'actuelle Pologne) et mort le à Paris, est un soldat, officier, puis lithographe polonais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'Antoine et Constance, il entre à l'école militaire de Kalisz, puis rejoint bénévolement le 3e régiment d'infanterie. Il est promu au grade de sergent principal, accédant par la même occasion à l'école des cadets d'infanterie de Varsovie.

Il est fait partie du complot de Wysocki, planifiant entre-autres, l'assassinat du Grand-Duc Constantin Pavlovitch de Russie. Dénoncé, il est arrêté le et recouvre la liberté à la faveur de l'Insurrection de novembre 1830.

En , il est promu au grade de sous-lieutenant du 3e régiment d'infanterie d'infanterie et à partir du , au grade de lieutenant.

Les autorités tsaristes le recherche et le condamne à la peine de mort. Accusé d'avoir excité l'insurrection sanglante du 17/[1], il s'exile en France en .

Il retourne en Pologne en 1846, En 1846, en tant qu'émissaire au Grand-Duché de Poznań, mais il est arrêté, emprisonné durant cinq mois, puis expulsé en France.

Il participe à la Révolution hongroise de 1848 et le , il est promu lieutenant-colonel.

De retour en France, il vit Rue La Fayette, dans le 10e arrondissement de Paris avec son épouse, Marie Argier. Il est mort chez lui et son corps repose au Cimetière du Montparnasse.

Décorations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Czernik porte le n°49 dans l'Ukaze de l'empereur Nicolas sur la mise en jugement et sur le séquestre des biens des Polonais émigrés

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :