Hyundai Heavy Industries

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Hyundai Heavy Industries (HHI)
logo de Hyundai Heavy Industries
illustration de Hyundai Heavy Industries

Création 1972
Forme juridique Société par actionsVoir et modifier les données sur Wikidata
Action Société cotée sur le marché coréen
Siège social Ulsan
Drapeau de Corée du Sud Corée du Sud
Direction Kang, Hwan koo
Activité Construction navale, offshore et ingénierie, installation industrielle, moteur et machine, systèmes électro-électriques, équipement de construction
Effectif environ 25.000
Site web http://english.hhi.co.kr/

Chiffre d'affaires 18,1 milliards de dollars US (2009)
Résultat net 1,84 milliard de dollars US (2009)

Hyundai Heavy Industries Co., Ltd. est, dans les années 2000, la plus importante société de construction navale du monde. Son siège social se trouve à Ulsan en Corée du Sud. La société est une filiale de Hyundai Heavy Industries Group au sein de Hyundai.

Histoire[modifier | modifier le code]

En janvier 2019, Hyundai Heavy annonce sa fusion par échange d'action avec le numéro deux du secteur Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering, créant un nouvel ensemble pesant près de 20 % de la construction navale à l'échelle mondiale[1].

En septembre 2019, le groupe accepte de payer aux États-Unis une amende de 47 millions de dollars après un arrangement avec les autorités américaines pour avoir importé des moteurs diesel ne répondant pas aux normes d'émissions polluantes. Le ministère de la Justice souligne que : « Hyundai (Heavy Industries et Construction) ont privilégié les bénéfices au détriment de la santé publique et de la loi »[2].

Architecture du groupe[modifier | modifier le code]

Maquette des chantiers navals de HHI en 2008.

Divisions[modifier | modifier le code]

  • Construction navale,
  • Offshore et Ingénierie,
  • Installation industrielle et Ingénierie,
  • Moteur et Machine,
  • Systèmes électro-électriques,
  • Équipement de construction

Sociétés affiliées[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Hyunjoo Jin, « South Korea to combine world's two biggest shipbuilders in $2 billion deal », sur Reuters,
  2. « USA/émissions polluantes: amende de 47 millions de dollars pour Hyundai Heavy Industries », La Libre,‎ (lire en ligne)

Article connexe[modifier | modifier le code]