Hypocrisy Is the Greatest Luxury

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un album image illustrant le hip-hop
Cet article est une ébauche concernant un album et le hip-hop.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Hypocrisy Is the Greatest Luxury est un album de The Disposable Heroes of Hiphoprisy, sorti en 1992.

L'album[modifier | modifier le code]

Il est enregistré dans une décharge de voitures, près de Los Angeles[1]. Il fait partie des 1001 albums qu'il faut avoir écoutés dans sa vie.

Titres[modifier | modifier le code]

Tous les titres sont de Michael Franti et Rono Tse, sauf mentions.

  1. Satanic Reverses (4:45)
  2. Famous and Dandy (Like Amos and Andy) (6:34)
  3. Television, the Drug of the Nation (6:38)
  4. Language of Violence (6:15)
  5. The Winter of the Long Hot Summer (7:59)
  6. Hypocrisy Is the Greatest Luxury (3:47)
  7. Everyday Life Has Become a Health Risk (4:54)
    • Samples : Public Enemy : Terminator X to the Edge of Panic
  8. INS Greencard A-19 191 500 (1:36)
  9. Socio-Genetic Experiment (4:19)
  10. Music and Politics (4:01)
  11. Financial Leprosy (5:30)
  12. California Über Alles (Jello Biafra, John Greenway) (4:13)
  13. Water Pistol Man (5:55)

Musiciens[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les 1001 Albums qu'il faut avoir écoutés dans sa vie, Flammarion, 2006, p.459-460