Hydroxyéthylamidon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Hydroxyéthylamidon
Image illustrative de l’article Hydroxyéthylamidon
Identification
No CAS 9005-27-0
No ECHA 100.120.749
Code ATC B05AA07
Données pharmacocinétiques
Demi-vie d’élim. 1.4 h
Excrétion

rénale


Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Les hydroxyéthylamidons sont des dérivés de l'amidon de composition variable, préparés par traitement chimique de l'amidon. Ils contiennent plus de 90 % d'amilopectine (amidon) dont 7 à 8 OH pour chaque ensemble de 10 unités de D-glucopyranose, sont convertis en OCH2CH2OH. Ils sont utilisés dans les solutés de remplissage vasculaire succédanés du plasma.

En médecine[modifier | modifier le code]

Cette substance était utilisée lors du traitement des états de choc pour compenser une diminution du volume sanguin en provoquant une rétention d'eau qui augmente le volume plasmatique. Elle est aussi connue sous les noms de HES, « hydroxyethyl starch » (en anglais), hétastarch et HEA (en français).

Le choix de ce type de soluté n'est cependant pas étayé par des preuves d'efficacité par rapport aux autres produits disponibles[1]. Il pourrait donner un peu plus d'insuffisances rénales aiguës nécessitant une dialyse[2] et serait délétère en cas de choc septique[3]. Il entraînerait également des troubles de la coagulation sanguine et stimulerait l'inflammation au niveau des plaquettes sanguines[4].

Ces accidents ont fait que l'autorisation de mise sur le marché en a été suspendu dans différents pays, dont la Grande-Bretagne[5]. L'AMM française restreint l'utilisation des colloïdes à base de HEA aux chocs hypovolémiques par pertes sanguines si le remplissage est insuffisant par utilisation seule de cristalloïdes. Leur utilisation est contre-indiquée notamment en cas de choc septique[6]. En 2018, l'agence européenne du médicament retire l'autorisation de mise sur le marché pour toute indication[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Gattas DJ, Dan A, Myburgh J, Billot L, Lo S, Finfer S, « Fluid resuscitation with 6% hydroxyethyl starch (130/0.4) in acutely ill patients: an updated systematic review and meta-analysis » Anesth Analg. 2012;114:159-169.
  2. (en) Myburgh JA, Finfer S, Bellomo R et al. pour les CHEST Investigators et l'Australian and New Zealand Intensive Care Society Clinical Trials Group, « Hydroxyethyl starch or saline for fluid resuscitation in intensive care » N Engl J Med. 2012;367:1901-1911.
  3. (en) Perner A, Haase N, Guttormsen AB et al. « Hydroxyethyl starch 130/0.42 versus Ringer's acetate in severe sepsis » N Engl J Med. 2012;367:124-134.
  4. Sossdorf M, Marx S, Schaarschmidt B et al. HES 130/0.4 impairs haemostasis and stimulates pro-inflammatory blood platelet function, Crit Care, 2009;13:R208
  5. (en) MHRA, Press release: MHRA suspends use of hydroxyethyl starch (HES) drips, 27 juin 2013.
  6. « VOLUVEN, (hydroxyéthylamidon), solutés de remplissage colloïde », sur has-sante.fr, (consulté le 17 janvier 2018)
  7. European Medicines Agency Hydroxyethyl-starch solutions for infusion to be suspended—CMDh endorses PRAC recommendation, 26 janvier 2018