Huy Duong Bui

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Huy Duong Bui
Huy Duong Bui.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
Nationalité
Formation
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Directeur de thèse
Distinction

Huy Duong Bui (en vietnamien Bùi Huy Đường) né le à Hanoi, mort le (à 76 ans)[1] est un scientifique spécialiste de la mécanique de la rupture et des problèmes inverses, membre de l'Académie des sciences depuis le 13 novembre 1995 dans la section des sciences mécaniques et informatiques.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

À cause de la guerre et de la famine, Huy Dong Bui ne commence l'école qu'à l'âge de 12 ans[2]. Son niveau insuffisant en français ne lui permet pas d'accéder au lycée français de Hanoï[3]. Autodidacte, il obtient une bourse et arrive en France en 1955 au lycée Henri IV en classes préparatoires. Il réussit le concours de l'École polytechnique promotion X57, puis est diplômé de l'École des mines de Paris en 1961. Il rejoint le centre de recherche d'Électricité de France à Clamart et travaille sur la mécanique des solides notamment la tenue des matériaux et des structures dans les centrales nucléaires.

Il soutient une thèse de doctorat en 1969 sur l'évolution des frontières d’élasticité des métaux cubiques avec l’écrouissage et relation de comportement élasto-plastique des métaux cubiques sous la direction de Jean Mandel dans laquelle il développe des modèles mécaniques sur l’élasto-plasticité des métaux[3].

Il devient maître de conférences à l’École Polytechnique en 1973 puis directeur de recherche CNRS dès 1978 dans le Laboratoire de Mécanique des Solides. Il est membre de l'Académie des technologies en 2000 et membre de l'« European Academy of Sciences » Eurasc[4] depuis 2001.

Il est conseiller scientifique à la Direction Recherche et Développement d’Électricité de France.

Ses travaux de recherche portent sur la  mécanique des matériaux, la  mécanique de la rupture, les méthodes numériques par équations intégrales de frontière, les problèmes inverses et les problèmes d’identification.

Travaux[modifier | modifier le code]

Le tome 336, fascicule 1-2 (2008) des Comptes-rendus Mécanique de l'Académie des Sciences rassemble des contributions faisant suite au symposium de Symi (Grèce) organisé en 2006 par Prof. X. Markenscoff (UCSD) consacré au travail scientifique de H.D. Bui, sur le thème de la « dualité, problèmes inverses et problèmes non linéaires en mécanique des solides ».

  • Fracture Mechanics: Inverse Problems and Solutions Springer London, Limited, (ISBN 1-4020-4836-X) ; Springer, (ISBN 1-4020-4837-8) ; Ce livre a été traduit en vietnamien et en russe par Fizmalit (Errata dans [1])
  • Inverse Problems in Engineering Mechanics : Iutam Symposium, Tokyo, 1992, by M. Tanaka and H.D. Bui, Springer, (ISBN 3-540-56345-8)
  • Mécanique de la rupture fragile, Masson, (ISBN 2-225-48312-4)
  • Inverse problems in the mechanics of materials : an introduction, CRC Press, Boca Raton, 1994 ; traduction du français, traductions japonaise, chinoise, russe et vietnamienne
  • Travaux sur la Pyramide de Khéops notamment la découverte de la structure de sous-densité en spirale montante dans le sens direct, voir [2]
  • Imaging the Cheops Pyramid. Springer, (ISBN 978-94-007-2656-7) (2011)
  • Duality, symmetry and symmetry lost in solid mechanics - Selected works of H.D. Bui - (Ed. Xanthippi Markenscoff et Alain Ehrlacher) à l'occasion d'un colloque les 4-5 juillet 2011 à Paris (École des mines ParisTech) - Presse des Ponts

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Biographie sur le site de l'Académie des sciences
  2. « Laboratoire de Mécanique des Solides- Huy Dong Bui », sur Ecole Polytechnique
  3. a et b « Huy Duong Bui .Notice nécrologique », sur Académie des sciences,‎
  4. Site officiel de l'Académie européenne des sciences : http://www.eurasc.org/members/members.asp?Cognome=b