Hugues II du Maine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Hugues II du Maine
Titre de noblesse
Comte
Biographie
Naissance
Décès
Période d'activité
Jusqu'en Voir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Fratrie
Enfants

Hugues II, né vers 920-925, mort avant 992, fut comte du Maine au Xe siècle, de la famille des Hugonides. Il était fils d'Hugues Ier, comte du Maine, et probablement d'une fille de Gauzlin II, comte du Maine.

Il devint comte du Maine à la mort de son père, survenue entre 939 et 955 et fut, comme son père, l'un des premiers vassaux de son oncle Hugues le Grand. Ce dernier mourut en 956, laissant un fils mineur, le futur Hugues Capet, et Hugues II profita pour s'émanciper de cette suzeraineté, à l'instar de Foulque II le Bon, comte d'Anjou, et de Thibaut Ier « le Tricheur », comte de Blois[1].

Par la suite, il s'alliera au fils de Thibaut, Eudes Ier, dans une coalition contre le capétien. Sigefroy, évêque du Mans, fidèle à Hugues Capet devra fuir la ville et se réfugier auprès du comte de Vendôme Bouchard Ier le Vénérable à qui il donnera des domaines qui formeront le Bas-Vendômois. Encore en vie vers 980, il meurt avant 992.

Son épouse n'est pas connue. Le prénom de son troisième fils indique une parenté probable de cette épouse avec la maison du Vermandois. Il eut en effet comme enfants[2] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Yves Sassier, Hugues Capet : Naissance d'une dynastie, Fayard, coll. « Biographies historiques », , 364 p. (ISBN 978-2-213-67002-7, lire en ligne).
  2. D'après les Comtes du Maine, d'Étienne Patou, 2007 ( [1]).
  3. Souscrit une donation de terres à Voivres de son frère à l'abbaye du mont-Saint-Michel 1014 ; souscrit la charte de donation à Saint-Victeur du Mans, 1000-1015.
  4. http://fmg.ac/Projects/MedLands/MAINE.htm#HuguesIIMainedied992B.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Les Comtes du Maine, d'Étienne Patou, 2007 ([2]).

Liens externes[modifier | modifier le code]