Hugo Boss (homme d'affaires)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hugo Boss
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 63 ans)
MetzingenVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Parti politique
Parti nazi (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Membre de
Grade militaire
Appointé-chef (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Le formulaire d'adhésion au parti nazi, signé par Hugo Boss en 1931.

Hugo Ferdinand Boss, né le et mort le , est un styliste allemand. Il est le fondateur de la compagnie de vêtements Hugo Boss. Adhérent du parti nazi, il en dessinera et réalisera bon nombre de vêtements officiels, notamment ceux de la SA et de la SS.

Biographie[modifier | modifier le code]

Boss naît à Metzingen, au Royaume de Wurtemberg, de Luise Münzenmayer et Heinrich Boss[1]. Il est le plus jeune des cinq enfants du couple.

Il est engagé comme apprenti marchand et fait son service militaire de 1903 à 1905. En 1908, il prend par la suite la relève de l'entreprise de vêtements familiale. La même année, il épouse Anna Katharina Freysinger, avec qui il aura une fille.

En 1914, il s'enrôle dans l'armée et sert comme caporal lors de la Première Guerre mondiale.

En 1923, il fonde sa propre compagnie de vêtements à Metzingen, puis, avec deux partenaires, une usine l'année suivante. La compagnie produit des gilets et vestes.

Hugo Boss adhère au NSDAP en 1931[2]. Au cours des années 1930, il dessine et produit dans son entreprise des uniformes pour la Sturmabteilung et la Schutzstaffel[3],[4], ainsi que les Jeunesses hitlériennes, le service postal, les employés ferroviaires et la Wehrmacht. Ses usines recourent alors au travail forcé de prisonniers de guerre, notamment français et polonais[5].

Après la Seconde Guerre mondiale, Hugo Boss est condamné à une amende de 100 000 marks pour son soutien au nazisme et est déchu de ses droits civiques[6],[7]. Il meurt peu de temps après, en 1948.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Hugo Ferdinand Boss ».
  2. « Hugo Boss s'excuse pour le travail forcé sous le régime nazi », sur L'Express (consulté le 26 décembre 2017)
  3. (en) Robin Lumsden, A Collector's Guide To: The Allgemeine - SS, Ian Allan Publishing, Inc., , p. 53.
  4. « Hugo Boss encore rattrapé par son passé », sur Libération (consulté le 26 décembre 2017)
  5. (en)« Hugo Boss apology for Nazi past as book is published », sur BBN News (consulté le 26 décembre 2017)
  6. (de) Elisabeth Timm, « Hugo Ferdinand Boss (1885-1948) und die Firma Hugo Boss », sur Metzingen Zwangsarbeit,
  7. (en) « Hugo Boss Biography » (consulté le 26 décembre 2017)