Hudiesaurus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Hudiesaurus (signifiant « lézard papillon) est un genre de dinosaures sauropodes du Jurassique retrouvé en Chine. Il aurait mesuré une trentaine de mètres de longueur[1],[2].

L'espèce-type, H. sinojapanorum, a été décrite par Z. Dong en 1997[1]. Le nom générique est tiré du mandarin hudie (« papillon »), faisant référence à la forme de la vertèbre dorsale retrouvée, d'une taille de 55 centimètres[1]. Le nom spécifique réfère aux membres de l'expédition, mais peut également être lu comme « partie centrale » en chinois, un jeu de mot avec le nom du groupe de presse japonais Chunichi Shinbun, qui a financé les recherches.

L'espèce-type est basée sur des fossiles retrouvés en 1993 dans la formation géologique Kalazha (en) près de Qiketia, au Shanshan, par une expédition sino-japonaise. Le spécimen type, IVPP V 11120, est composé d'une vertèbre dorsale. D'autres restes d'un spécimen apparemment plus petit, IVPP P. 11121, ont été retrouvés à environ un kilomètre de l'holotype. Ils consistent en une jambe avant droite presque complète et de dents[1].

En 2004, Paul Upchurch rejette l'identification en raison de manque de matériel[3].

Dong pense que Hudiesaurus a pu être lié à Mamenchisaurus et l'a donc classé dans les Mamenchisauridae[1]. Cependant, Upchurch affirme qu'il serait une autre sorte d'Eusauropoda[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Hudiesaurus » (voir la liste des auteurs).
  1. a b c d et e (en) Z. Dong, Sino-Japanese Silk Road Dinosaur Expedition, Beijing, China Ocean Press, , « A gigantic sauropod (Hudiesaurus sinojapanorum gen. et sp. nov.) from the Turpan Basin, China. », p. 102-110
  2. (en) D. F. Glut, Dinosaurs : The Encyclopedia, Supplement 1, Jefferson, Caroline du Nord, McFarland & Company, Inc., , 442 p.
  3. a et b (en) P. Upchurch, P. M. Barrett, P. Dodson, The Dinosauria, Berkeley et Los Angeles, University of California Press, , « Sauropoda », p. 259-322

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :