Hubert Ingraham

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ingraham.
image illustrant un homme politique image illustrant les Bahamas
Cet article est une ébauche concernant un homme politique et les Bahamas.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Hubert Ingraham
Image illustrative de l'article Hubert Ingraham
Fonctions
6e Premier ministre des Bahamas

(5 ans et 4 jours)
Monarque Élisabeth II
Gouverneur Sir Arthur Dion Hanna
Sir Arthur Foulkes
Prédécesseur Perry Christie
4e Premier ministre des Bahamas

(9 ans 8 mois et 12 jours)
Élection
Réélection
Monarque Élisabeth II
Gouverneur Sir Clifford Darling
Sir Orville Turnquest
Dame Ivy Dumont
Prédécesseur Lynden Pindling
Successeur Perry Christie
Biographie
Nom de naissance Hubert Alexander Ingraham
Date de naissance (68 ans)
Lieu de naissance Pine Ridge (Bahamas)
Nationalité bahaméenne
Parti politique Free National Movement
Conjoint Delores Miller

Hubert Ingraham
Premier ministre des Bahamas

Hubert Alexander Ingraham (, Grand Bahama ) est un homme politique bahamien. Il a été Premier ministre des Bahamas de 1992 à 2002, puis de nouveau de 2007 à 2012. Il représentait le Mouvement national libre (Free National Movement). Il est membre du Conseil privé.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hubert Ingraham est né le à Pine Ridge sur l'île de Grand Bahama d'un père débardeur. Il a fait l'ensemble de ses études aux Bahamas et entre au barreau des Bahamas en décembre 1972. Il occupe aussi divers emplois, tant dans le secteur public que privé. Membre du Parti progressiste libéral, dominant alors la vie politique des Bahamas, il devient membre du conseil national de ce parti en 1975.

En 1976, il devient président du parti et est élu au Parlement des Bahamas. Il devient un spécialiste des questions financières et économiques et est réélu en 1982. Cependant, il critique de plus en plus ouvertement la dérive autoritaire du Premier Ministre Lynden Pindling et est exclu du Parti progressiste libéral peu avant les élections de 1987. Il est cependant réélu comme candidat indépendant.

En 1990, il prend la tête du Mouvement national libre, principal parti d'opposition à Lynden Pindling. Il remporte les élections de 1992 et devient alors le deuxième Premier ministre des Bahamas. Il lance un certain nombre de réforme de l'administration et du secteur économique public pour améliorer la gouvernance, mais sans changer les orientations fondamentales de l'économie des Bahamas dont le développement s’appuie sur le tourisme, particulièrement les casinos, et les services financiers. Il normalise notamment les relations avec l'OCDE et le Gafi. Ces réformes entraînent une baisse des investissements aux Bahamas et de nombreuses pertes d'emplois dans le secteur financier. En 2001, Hubert Ingraham annonce qu'il ne souhaite pas effectuer un troisième mandat comme Premier Ministre. O. Tommy Turnquest prend alors la tête du Mouvement national libre, mais les élections de 2002 voient la défaite du FNM dont le leader perd lui aussi son siège.

bien qu'il ait été réélu en 2002, Hubert Ingraham ne redevient qu'en 2005 le Leader of the Opposition quand il est réélu à la tête du FNM. Il mène alors la campagne victorieuse de 2007 et redevient Premier ministre des Bahamas. Comme lors de son premier gouvernement, il suit de près les questions financières. Il perd les élections de 2012 et démissionne de son poste de député, ainsi que de la tête du Mouvement national libre. Il s'est depuis retiré de la vie politique bahamienne.

Sources[modifier | modifier le code]