Hong Tianguifu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Hong Tianguifu (洪天貴福 ; pinyin : Hóng Tiān guì fú), (novembre 1849 - octobre 1864) fut le fils de Hong Xiuquan - qui dirigea la révolte des Taiping dans la Chine du milieu du XIXe siècle - et de son épouse Lai Shi (賴氏). Parfois appelé Hóng Tiānguì, ou, dans les chroniques des Qing, Hong Futian (洪福瑱 ; pinyin : Hóng Fútiān), il fut le second et le dernier roi du Royaume céleste de la grande paix. On le désigne également souvent sous le surnom du « Jeune Prince », ou encore, le Jeune Roi céleste (幼天王), pour le distinguer de son père, le Roi céleste.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il naquit en novembre 1849, tout juste un an avant que la révolte n'éclate.

Il succéda à son père à l'âge de 15 ans.

Dans la confession écrite après son arrestation par les Qing après la chute de Nankin, Li Xiucheng (le « Prince Loyal ») le décrit comme « inexpérimenté », « gâté », et « incapable ». Hong Tianguifu n'était jamais monté à cheval, ce qui est un sérieux handicap pour un futur roi en temps de guerre.

Quatre mois après son couronnement à la suite de l'abdication de son père, Nankin la capitale du Royaume céleste, fut prise d'assaut par les Qing (juillet 1864). Tianguifu s'échappa dans le district de Hu, dans le Zhejiang, où il avait rendez-vous avec son oncle, Hong Rengan (洪仁玕). Ensemble, ils s'efforcèrent de s'enfuir pour Nanchang (南昌), dans le Jiangxi. Mais il fut capturé par les Qing en chemin, et tué au mois d'octobre 1864, à l'âge de 15 ans.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Lien sur la vie de Hong Tianguifu

Bibliographie[modifier | modifier le code]