hide

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hide (homonymie).

hide

Description de l'image  HideToT.jpg.
Informations générales
Nom Hideto Matsumoto
Naissance
Yokosuka, Drapeau du Japon Japon
Décès (à 33 ans)
Tokyo, Drapeau du Japon Japon
Activité principale Guitariste, chanteur, compositeur, producteur de musique
Genre musical Alternative rock, heavy metal, progressive metal, visual kei, expérimental
Instruments Guitare
Chant
Compositeur
Producteur de musique
Multi-instrumentiste
Années actives 1981-1998
Labels Sony
Lemoned Plant (en)
Site officiel www.hide-city.com

Hideto Matsumoto (松本 秀人, Matsumoto Hideto?, surnommé hide, sans majuscule et prononcé /hide/) est un musicien japonais, guitariste du groupe de J-rock/Visual kei X Japan, né le et mort le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Les débuts (1964–1984)[modifier | modifier le code]

hide (écrit par lui-même volontairement sans majuscule, prononcer hidé) est né le 13 décembre 1964 dans l'hôpital St Joseph, Midorigaoka à Yokosuka au Japon. Il a un frère cadet. Durant son enfance, ses camarades de classe se moquent de son surpoids. Il trouve alors sa meilleure amie : la musique. En effet, hide découvre le rock durant son adolescence, notamment grâce au groupe Kiss. Sa grand-mère lui offre pour son 15e anniversaire, une guitare Gibson Les Paul Deluxe et apprend à en jouer tout seul, son temps libre en étant consacré. Ses camarades de classe le surnommeront Gibson. Alors qu'il fait des études pour devenir coiffeur professionnel, hide crée le groupe "Saber Tiger" (plus tard renommé "Yokosuka Saver Tiger" pour se différencier d'un autre groupe portant déjà ce nom), de plus c'est un groupe d'amis de Yokosuka, dont le look est souligné par des coiffures jusqu'alors improbables à cette ère nippone. Le 6 août 1985, hide obtient son diplôme de coiffure avec d'excellents résultats. Mais certains des membres veulent poursuivre leurs études. C'est alors qu'en janvier 1987, hide décide de dissoudre Yokosuka Saber Tiger, car comme il l'a dit, "la santé d'un groupe dépend tout d'abord d'une bonne motivation"[1].

X Japan (1987–1997)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : X Japan.

hide ayant dissout son groupe se remet à la coiffure, sur les traces de ses parents. En 1987, le jeune homme est contacté par un certain Yoshiki Hayashi qui, ayant entendu parler de ses talents de guitariste, et recherchant des musiciens pour sa formation, lui propose d'intégrer son groupe. hide finit par accepter et devient officiellement membre du groupe X (qui changera de nom pour « X Japan » au début des années 1990) en février 1987. Il en est le lead-guitarist aux côtés de Pata. Il compose occasionnellement pour le groupe comme Joker, Celebration, Scars, "Drain" (Qu'il reprendra plus tard sous le titre "What's up Mr Jones". hide a la réputation d'être une bête de scène, et a un caractère bien à lui. Très rapidement, le groupe connaît un énorme succès, se classe premier au top Oricon et joue à guichets fermés lors de chaque représentation. X Japan devient le plus grand groupe de rock de l'histoire nippone.

En septembre 1997, X Japan, alors au sommet de la gloire, annonce sa séparation car Toshi le chanteur, décide de quitter le groupe (la véritable raison n'étant pas sûre, il y aurait eu des différends entre Yoshiki et Toshi, ou qu'il aurait été obligé de couper le contact avec XJapan, faisant partie d'une communauté secte, sa femme et lui). La même année, le 30 et 31 décembre 1997, le groupe donne deux concerts d'adieu à guichets fermés au Tokyo Dôme : The Last Live (en). hide garde cependant avec Yoshiki le projet de reformer le groupe en 2000[1].

Carrière Solo (1993-1998)[modifier | modifier le code]

En 1993, hide, toujours membre de X Japan, décide d'entamer une carrière solo, se mêlant parfois avec une autre formation « hide with Spread Beaver », groupe qui aura d’ailleurs le concours ponctuel de Pata, l’autre guitariste de X Japan. Le 23 février 1994 son premier album solo Hide Your Face (en) (précédé par deux singles : Eyes Love You (en) et 50%/50% (en)) sort et est premier au classement Oricon. En mars de la même année, il entame une toute première tournée solo (sold out pour toutes les dates) à travers le Japon. Le , son deuxième album solo intitulé Psyence (en) sort et se classe lui aussi au premier rang du top Oricon. La même année il entame une seconde tournée solo intitulé "hide solo tour 1996-PSYENCE-A-GO-GO".

En janvier 1995, il crée son propre label : LEMONed (en). Le 31 décembre 1995, hide rencontre Mayuko Kishi, accompagnée par sa mère dans les coulisses à la fin du concert de X Japan. Elle y est introduite en tant que VIP. Étant atteinte d'une maladie chronique nerveuse, elle n'avait plus qu'un an à vivre selon les médecins. Lors de cette rencontre, hide lui offre sa guitare avec son autographe, mais encore, il est celui qui lui permettra de vivre quatorze ans de plus : il lui fait don de sa moelle osseuse. Par cet acte, l'organisation de don d'organes recueille deux fois plus d'inscrits (la plupart sont des fans).

Il écrit alors "MISERY (en)", inspiré de cette aventure, et surtout dédiée pour elle. Il est invité au "Ms. Mayuko Kishi Show" et y parle de ses projets. En 1997, alors que le groupe X Japan dans lequel hide est depuis 1987 se sépare, hide décide de monter un groupe avec des musiciens « internationaux ». [[|]] (en) voit donc le jour : un groupe aux sons plus lourds, mais surtout constitué de membres américains. Il détient une maison de disques à Los Angeles. Il continue en parallèle sa carrière solo avec des amis japonais (appelés Spread Beaver) déjà sur ses premières tournées solo. L'artiste sort au début de l'année 1998 Rocket Dive, un autre single à grand succès. Son titre "Pink Spider", qui est aussi un single, devient son surnom par les fans, par sa chevelure rose[1].

La mort[modifier | modifier le code]

C'est la veille du 2 mai 1998. Les frères Matsumoto ont trop bu. La petite amie d'hide doit le coucher dans le lit elle-même vers 6h30 du matin. Quand elle revient, elle le trouve pendu à la poignée de la porte de la salle de bains avec une serviette dans son appartement à Tōkyō. Transporté d'urgence à l'hôpital, hide respire encore, mais à 8h52, il est trop tard. La nouvelle affecte tout le Japon et certains pleurent à s'en évanouir (journal télévisé du 2 mai 1998).

Cette mort prématurée coupe court à sa carrière et au projet de réunir à nouveau X Japan. Ces circonstances inhabituelles laissent penser qu'il s'agit d'un suicide, mais la compagnie de disques d'hide, tout comme sa famille, ainsi qu'Yoshiki Hayashi et Taiji, estiment qu'il s'agissait d'un accident[2]. Il souffrait de douleurs à la nuque et au dos à cause du poids de ses guitares et avait pris l'habitude de se suspendre à une porte avec une serviette pour se détendre. Mais dans la nuit du 1er mai au 2 mai 1998, il s'endort la serviette autour du cou après avoir consommé trop d'alcool.
De plus, l'artiste avait plusieurs projets en cours cette année-là qu'il n'hésitait pas à mentionner lors des TV Show, avec une certaine "pré-promotion" : solo, avec ZILCH (en), avec Spread Beaver.

Plusieurs fans du guitariste le rejoignent, dévastées à l'annonce de sa mort[3]. C'est une véritable épidémie. Des funérailles de portée nationale furent organisées le 7 mai et des milliers de fans se sont alors réunis pour saluer une dernière fois leur idole ; mais à la fin de la journée, au bilan une centaine de personnes doivent être hospitalisées. Lors de la cérémonie, les membres de X Japan ont interprété le titre Forever Love devant le cercueil de hide ; seulement Yoshiki et Toshi ont eu la force de l'interpréter étant donné que Pata et Heath, trop émus, ne sont pas parvenus à jouer. Yoshiki tient sa feuille d'une main tremblante lors de son discours. En voyant le corbillard passer, les foules s'entassent, s'effondrent, crient…

Les jours qui suivent, l'épidémie continue, à tel point qu'Yoshiki est amené à raisonner les fans d'arrêter.

Sa survie[modifier | modifier le code]

Un musée a par ailleurs été bâti à Yokosuka, sa ville natale, en sa mémoire jusqu’en 2005, mais a finalement fermé le 25 septembre 2005, considéré comme déficitaire pour le pays, par le gouvernement japonais. Le musée fut visité par des centaines de milliers de fans[4].

Chaque année, sous la direction de son frère aîné et l'idée de Yoshiki, un hommage est rendu à hide, par l'évènement hide memmorial summit, invitant des groupes japonais à jouer, comme le grand groupe Luna Sea. C'est un évènement international, vu que les fans viennent d'un peu partout, apportant leurs poupées hide. Quand X Japan joue sur scène, le son des guitares de hide est toujours entendu, et son image est toujours affichée. Ses guitares sont gardées par sa famille ou Yoshiki. Des poupées géantes à son image, et des guitares aux modèles des siennes, connaissent un important marché.

Reformation de X Japan (à partir de 2007)[modifier | modifier le code]

Lors de l'année 2007, le groupe X Japan annonce sa reformation. Ils enregistrent une nouvelle chanson, IV, composée à partir d'anciens enregistrements studio de hide. Dans le clip de cette chanson, hide apparaît sur les écrans géants de la ville et sa guitare est placée au côté des autres membres, soulignant le fait que hide est toujours présent dans le groupe malgré son décès. Le groupe décide ensuite d'entreprendre une tournée mondiale, les premiers concerts se jouent à guichets fermés au Tokyo Dôme. Lors de ces 3 représentations, les fans ont eu la surprise de voir un hologramme du guitariste durant la chanson Art of life, ainsi que divers images de hide sur les écrans géants. Une peluche de plus de 1 mètre représentant le guitariste est même amenée à chaque fin de concerts par les autres membres[5].

Le 2 mai 2009, Sugizo est officiellement devenu le 6e membre du groupe en tant que guitariste et violoniste. C'est un vieil ami de hide. Cependant Sugizo ne remplace pas hide, ce dernier étant toujours considéré comme guitariste et est toujours compris dans le line-up officiel, donc Sugizo est le troisième lead-guitarist. Il apparaît aussi énormément de fois sur les écrans géants à chaque concerts donné par le groupe. Pour les dix ans du décès de hide, deux concerts (2 et 3 mai 2008) furent donnés au Ajinomoto Stadium avec de nombreux groupes, de X Japan à Luna Sea en passant par Spread Beaver et beaucoup d’autres(Hurdy Gurdy, Despair'sRay… )[6].

Equipement[modifier | modifier le code]

hide jouait sur des guitares Fernandes. Il possédait énormément de guitares, presque toutes customisées par ses soins. Les plus célèbres de sa création, notamment les MG-145X, MG 145S Yellow Heart et MG-105X CS, sont en vente. Actuellement, environ 10 modèles créés par hide sont encore disponible dans le catalogue Fernandes[7].

La grande majorité des amplificateurs et effets utilisés par hide sur scène n'ont jamais été révélés.

Discographie[modifier | modifier le code]

Solo/avec Spread Beaver[modifier | modifier le code]

Albums

Albums Live

Singles

Compilations

Avec X Japan[modifier | modifier le code]

Article détaillé : X Japan#Discographie.

Avec Zilch[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Biographie du site officiel hide-city.com
  2. The Pop Life; End of a Life, End of an Era sur le site du New York Times
  3. Isolated in their grief sur Asiaweek.com
  4. hide museum musicjapanplus.jp
  5. X Japan reunites www.roadrunnerrecords.com/
  6. hide memorial summit report
  7. Guitares Fernandes jame-world.com

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]