Heteractis magnifica

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’anémone magnifique, (Heteractis magnifica), est une anémone de mer de la famille des Stichodactylidés native du Bassin Indo-Pacifique.

Description[modifier | modifier le code]

L'anémone magnifique se caractérise par un disque oral évasé dont le diamètre moyen oscille entre 20 et 50 centimètres de diamètre mais peut atteindre jusqu'à un mètre[1]. L'ensemble disque oral, base des tentacules et orifice buccale sont de couleur identique soit dans les tons beiges à blancs. Les tentacules sont nombreux et ne dépassent pas 8 centimètres de long. Leur extrémité est digitée et souvent de teinte plus claire que les tentacules avec parfois une coloration vive. Ses noms scientifiques comme vernaculaires proviennent des couleurs vives de sa colonne, structure externe visible lorsque l'animal se rétracte, et celles-ci vont du bleu électrique, au vert, au rouge, au rose, au mauve et au brun.

Distribution & habitat[modifier | modifier le code]

L'anémone magnifique est présente dans les eaux tropicales et subtropicales du bassin Indo-Pacifique soit des côtes orientales de l'Afrique, Mer Rouge incluse, à la Polynésie et des iles méridionales du Japon à l'Australie et à la Nouvelle-Calédonie[2],[3]

Cette anémone affectionne les substrats durs bien exposés à la lumière et au courant depuis la surface à 20 mètres de profondeur[2].

Biologie[modifier | modifier le code]

L'anémone magnifique possède deux manières de se nourrir. La première de l'intérieure via la photosynthèse de ses hôtes symbiotiques, les zooxanthelles, vivant dans ses tissus. Et la deuxième de l'extérieur via ses tentacules qui lui permettent d'immobiliser ses proies (petits invertébrés, alevins ou encore d'imprudents juvéniles de poisson...).

La reproduction peut être sexuée par émission simultanée de gamètes mâles et femelles dans l’eau ou asexuée par scissiparité. C'est-à-dire que l'anémone se divise en deux individus distincts depuis le pied ou la bouche[2].

L'anémone magnifique peut être associée à 12 espèces différentes de poissons-clowns[4]:

Elle est aussi l’hôte de la demoiselle à trois points, Dascyllus trimaculatus et de crevettes commensales diverses.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Weinberg S., 1996, DECOUVRIR LA MER ROUGE ET L’OCEAN INDIEN, ed. Nathan nature, France, 415p.
  2. a, b et c Arvedlund M., Nielsen L.E., 1996, Do the anemonefish Amphiprion ocellaris (Pisces : Pomacentridae) imprint themselves to their host sea anemone Heteractis magnifica (Anthozoa : Actinidae) ?, Ethology, 102 (3), 197-211.
  3. Fautin, D. 2007. Actinaria of New Caledonia. In: Payri, C. & Richer De Forges, B. [Eds]. Compendium of marine species of New Caledonia. Doc. Sci. Tech. IRD, Nouméa. II7(2): 135.
  4. Fautin D.G., Allen G.R., 1992, FIELD GUIDE TO ANEMONE FISHES AND THEIR HOST SEA ANEMONES, Western Australian Museum, Perth, 160p.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :