Hervé Leprince-Ringuet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Hervé Leprince-Ringuet, né le [1] à Lille (Nord)[2] et mort le à Bouc-Bel-Air (Bouches-du-Rhône)[3] était un aviateur français, pilote de chasse et pilote d'essai chez Dassault Aviation.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Lille en 1933, Hervé Leprince-Ringuet intègre l’École de l'air en 1952 (promotion Dartois) et est breveté pilote de chasse au printemps 1956. Il est d’abord affecté à l’Escadron 2/12 à Cambrai sur Mystère IV A, puis rejoint le Centre d'essais en vol de Brétigny-sur-Orge où il vole sur de nombreux appareils dont le Super Mystère B2 pour lequel il réalise les essais de conduite de tir[4] et le Vautour II N[2].

Breveté pilote d'essai (n° 222) à l’issue de son passage à l’EPNER en 1959, Hervé Leprince-Ringuet se voit proposer en 1961 d’entrer chez Dassault Aviation[4] comme second de René Bigand. Il participe aux essais du Mirage IV A, avec Jean Cuny, et seconde René Bigand pour la mise au point du Mystère 20[2].

Il devient le responsable des avions civils bordelais à la mort de René Bigand. Il a ainsi le privilège de faire, comme premier pilote, les essais et les démonstrations des avions suivants :

Il a volé sur tous les avions militaires Dassault jusqu’au Mirage 2000[4]. Il a largement dépassé les 9 000 heures de vol, dont la plus grande partie en essais[2].

Hervé Leprince-Ringuet est décédé le , à l’âge de 83 ans, dans son « Domaine de Montfinal »[1] à Bouc-Bel-Air (Bouches-du-Rhône)[3].

Records[modifier | modifier le code]

Hervé Leprince-Ringuet établit plusieurs records du monde :

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Herve LEPRINCE RINGUET », sur BFMTV (consulté le 13 mars 2018).
  2. a b c d et e Jacques Nœtinger, « Herve Leprince-Ringuet », Air et Cosmos, no 1036,‎ (lire en ligne).
  3. a b et c « Avis de décès », (consulté le 13 mars 2018).
  4. a b c d et e « Hervé Leprince-Ringuet », sur Dassault Aviation (consulté le 13 mars 2018).
  5. Mathieu NIVAL, « Hervé LEPRINCE-RINGUET », sur Geneanet (consulté le 13 mars 2018).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]