Henry Le Bal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Henry Le Bal
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

Henry Le Bal est un poète, écrivain, dramaturge et philosophe français, né à Boulogne-Billancourt le . Il vit à Quimper et écrit en langue française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Henry Le Bal est né en 1959 à Boulogne-Billancourt, d'une famille bretonne originaire de la région malouine; il vit à Quimper dans le Finistère depuis 1968. Écrivain, romancier et dramaturge, il a publié une vingtaine d’ouvrages. Diplômé de philosophie et de théologie 1990 (DEA Reims et DEA Strasbourg), il publie sa première pièce de théâtre en 1988 et ne cesse dès lors d’accompagner à la scène ses nombreuses pièces de théâtre et oratorios. Depuis 2006, il a choisi d’écrire simultanément une version dramatique de chacun de ses romans. Son œuvre est inspirée des interstices de la Bible, cette part non écrite qui invite aux questionnements ; elle met en scène des personnages bibliques, avec lesquels il interroge cette « beauté qui sauvera le monde ». Passionné par l’univers des îles depuis la création en 1999 du Salon du Livre Insulaire sur l’île d’Ouessant[1], Henry Le Bal en explore les contours poétiques à travers ses recherches sur « l’île ultime ».

Engagé en politique, il succéda à Luc Robet de 1992 à 1996 pour présider la fédération royaliste de Bretagne.

Il est le mari d'Isabelle Le Bal [2], Conseillère municipale depuis 1995 puis première adjointe au maire de Quimper depuis 2014 et conseillère régionale de Bretagne depuis 2004.

Œuvres principales[modifier | modifier le code]

Théâtre

Henry Le Bal écrit, publie et met en scène pour l'art dramatique depuis 1988.

  • La Fête, Éd. Calligrammes, 1988
  • Sitio, Éd. Calligrammes, 1993
  • Corcovaël, l'ange du huitième jour, Éd. Paqueta, 2006
  • Une Heure et quart, Éd. Paqueta, 2009
  • Corcovaël, O anjo do oitavo dia, Éd. DOCA, 2009
  • Insularis, Éd. L'âge d'Homme, 2012
  • La Crypte, Éd. L'âge d'Homme, 2013
  • La péniche, Éd. L'Age d'homme, 2014.
  • Les personnages oubliés, Éd. L'Age d'homme, 2016[3].
  • La voix captive, Éd. L'Age d'homme, 2018.
  • A paraître 2020, Où sont les Zoizeaux? Éd. L'Age d'homme.
Poésie
  • L'Île, Éd. Beltan, 1992
  • Pilate, Éd. Beltan, 1995
  • Passion, Éd. Ithaque, 1998
  • Langues de glace, Éd. L'âge d'Homme, 2002
  • L'île nue, Éd. Palantines, 2011 (réédition en 2013)
  • In Cathedra , Ed. Palantines, 2015 (textes de Henry Le Bal et photographies de Thierry Becouarn)
  • Les Masures de l'âme, 2020, Editions Coop Breizh[4]
Roman
  • Le Doigt de Dieu, Éd. L'âge d'Homme, 2000
  • Le Janvier du Monde, Éd. L'âge d'Homme, 2006
  • La Porte, Éd. L'âge d'Homme, 2008
  • Naamah, Éd. L'âge d'Homme, 2012

Théâtre et spectacles[modifier | modifier le code]

Où sont les Zoizeaux ? au théâtre de l'île Saint-Louis[5], Paris 4, du vendredi 16 octobre au dimanche 13 décembre 2020

La Voix Captive au Théâtre de l'île Saint-Louis Paris du vendredi au dimanche .

Nuit des Cathédrales samedi  : Oratorio Les saisons de l'éternité - musique de Michel Boëdec (Cathédrale Saint-Corentin)

Du au  : deuxième saison Les personnages oubliés au Guichet Montparnasse (Paris 4e) [6].

DU au 2016 : la pièce Les personnages oubliés, mise en scène par Alan Sorano, avec Henry Le Bal, Philippe de Brugada, Alan Sorano, Juliette Raynal au théâtre de l'île Saint-Louis (Paris 4e)

D'avril à  : Saint-Bernard, le Chevalier de l'âme (lectures scénographie, avec voix et orgues, à l'église Saint-Bernard de la Chapelle (Paris 18e) et à la cathédrale Saint-Corentin de Quimper produit par la Compagnie Le Parvis.

D'octobre à  : La Péniche, crypte de l'église Saint-Sulpice (Paris 6e), produit par la Compagnie Le Parvis. plus de 25 représentations. La dernière a été jouée sur l'île de Ouessant, le .

D'octobre à  : La Crypte, crypte de l'église Saint-Sulpice de Paris, produit par la Compagnie Le Parvis. La première a été jouée sur l'île de Ouessant, le samedi .

D'octobre à  : Insularis, théâtre de l'île Saint-Louis, produit par la Compagnie Le Parvis.

 : Une Heure ¼, crypte de l’église Saint-Sulpice de Paris.

 : Une Heure ¼, crypte du martyrium de saint Denis puis tournée en mai (Quimper, Concarneau, Quimperlé et Vannes).

 : Corcovaël, (Quimper).

 : (Concarneau).

 : Centre culturel Bernanos (Paris).

 : Les sept dernières paroles du Christ de Joseph Haydn, oratorio à l'église Saint-Roch (Paris 1er) et l'église de Locmaria (Quimper).

 : église Santa (Beyrouth).

 : Les larmes de pierre, oratorio, musique Remi Gousseau, église Saint-Roch (Paris).

 : Les larmes de pierre, cathédrale Saint-Corentin (Quimper).

 : Les larmes de pierre, les estivales en Puysaie, festival de musique Sacrée de Bourgogne (forterre).

 : Les larmes de pierre, église Saint-Joseph (Beyrouth).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Henry Le Bal », sur Ouessant, l'île sauvage (consulté le 29 juillet 2017)
  2. « Henry Le Bal sur le Blog d'Isabelle Le Bal », sur Blog d'Isabelle Le Bal (consulté le 29 juillet 2017)
  3. « Le Bal de retour avec une nouvelle pièce de théâtre », sur Ouest-France, (consulté le 29 juillet 2017)
  4. « Culture bretonne livres musique produits bretons tee shirts - Coop Breizh », sur www.coop-breizh.fr (consulté le 9 juillet 2020)
  5. « Théâtre de l’Île Saint-Louis - Paul Rey », sur www.theatre-ilesaintlouis.com (consulté le 9 juillet 2020)
  6. douzbb, « Théâtre Le Guichet Montparnasse | Spectacles | Ateliers de formation », sur www.guichetmontparnasse.com (consulté le 29 juillet 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]