Crypte du martyrium de saint Denis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Vue de l'autel et du chœur de la crypte.
La chapelle sur un plan de 1550.

La crypte du martyrium de saint Denis est un édifice religieux du quartier de Montmartre, au 11, rue Yvonne-Le-Tac, dans le 18e arrondissement de Paris. Elle est le lieu de plusieurs épisodes marquants de l'histoire religieuse.

Historique[modifier | modifier le code]

La crypte est censée se trouver sur le lieu de la décapitation de Denis de Paris, chrétien martyrisé au IIIe siècle. Dès le Ve siècle, Elle devient un lieu de pèlerinage où se rend notamment Geneviève de Paris[1].

En 1133, la reine Adèle de Savoie fonde l'abbaye de Montmartre, une abbaye féminine bénédictine, de qui relève la chapelle de la crypte qui tombait en ruine au XIe siècle. Elle est consacrée par le pape Eugène III, Bernard de Clairvaux et Pierre le Vénérable, et reçoit en 1169 Thomas Becket en pèlerinage[1].

Le , Ignace de Loyola, François Xavier, Pierre Favre et quatre autres compagnons y prononcent des vœux religieux de pauvreté et de chasteté, et font la promesse de se rendre en pèlerinage à Jérusalem tous les deux ans pour convertir les infidèles. Ce « vœu de Montmartre » est reçu par Pierre Favre, alors seul prêtre du groupe, au moment où il leur donne la communion. Il est à l'origine de la Compagnie de Jésus qui sera approuvée en 1540[1].

Au cours de la restauration de la chapelle en 1611, un escalier qui mène à l'ancienne crypte est découvert. Des dizaines de milliers de Parisiens s'y rendent en pèlerinage et un prieuré, dépendant de l'abbaye qui se trouve au sommet de la colline, est fondé en 1613[2]. Elle est généralement appelée « abbaye d'en bas » et prend son indépendance en 1682 quand l'« abbaye d'en haut » est désaffectée et que sa chapelle devient église paroissiale[2].

L'abbaye est mise en vente sous la Terreur. Un petit oratoire est reconstruit en 1854 à l'emplacement présumé du martyrium et la crypte actuelle construite en 1886-1887[1].

Sources[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]