Henry Ingberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Henry Ingberg
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 62 ans)
Nationalité
Activité

Henry Ingberg ( - ) est un haut fonctionnaire et homme de théâtre belge. Il fut secrétaire général du ministère de la Communauté française de Belgique de 1996 à 2007.

Docteur en droit de l'Université libre de Bruxelles, il était aussi diplômé du Centre d'études théâtrales de l'Université catholique de Louvain-la-Neuve, où il enseigna la gestion des institutions culturelles. Passionné de théâtre qu'il pratiquait à l'université, il avait travaillé avec Armand Gatti. Il enseigna également à l'Institut des arts de diffusion.

Carrière[modifier | modifier le code]

Entré à l'administration de la culture en 1972, il collabore, avec Marcel Hicter, à la mise sur pied du plan Wigny et des premiers centres culturels, puis crée le service de l'audiovisuel. Passionné de cinéma belge, il a fait connaître les réalisateurs belges francophones et leur a donné droit de cité dans le monde entier.

Un prix cinématographique porte son nom.

Il apparaît dans le long métrage Pour un monde plus humain de Jean-Marie Piquint, film qui présente le plan quinquennal de politique culturelle et dans la séquence finale duquel il expose l'organisation des maisons de la culture, centres culturels et maisons de jeunes.

Après avoir dirigé plusieurs cabinets ministériels (Philippe Busquin, Valmy Féaux et Bernard Anselme), il devient directeur général de la culture puis secrétaire général de la Communauté française de Belgique.

Théâtre[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]