Henri Bresson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Henri Bresson
Image illustrative de l’article Henri Bresson
Contexte général
Sport Pêche à la mouche
Biographie
Nationalité sportive France
Naissance
Décès (à 86 ans)
Lieu de décès Vesoul
Surnom Le « Sorcier de Vesoul »

Henri Bresson, né à Vesoul le et décédé à Vesoul le , est l'une des plus importantes personnalités de la pêche à la mouche.

Surnommé le « sorcier de Vesoul », Henri Bresson est notamment l'inventeur de plusieurs mouches dont la plus célèbre est la « French tricolore ». Mais d'autres sont aussi très utilisées par les moucheurs, telle la "peute" (qui signifie "vilaine" en patois) ou la "farfelue" d'une inhabituelle couleur violette.

Biographie[modifier | modifier le code]

Henri Bresson, pêchant.

Il est né dans une maison située place de l'église Saint-Georges à Vesoul, préfecture du département de la Haute-Saône. Il grandit dans le quartier du centre-ville de Vesoul, avec sa mère, Jeanne, qui tenait une épicerie. Son père décède alors qu'il n'est âgée que de 8 ans. Henri Bresson est le deuxième d'une fratrie de quatre enfants. Le , il épouse Denise Bourdon, originaire de Navenne.

En 1960, il crée « Le Chalet du Pont », commerce de pêche, située rue du Commandant Girardot à Vesoul. Il pêche principalement sur le Dessoubre, la Loue et le Doubs. Il a rendu populaires des pratiques novatrices pour l’époque: utilisation d'un bas de ligne long (5m ou plus alors qu'alors les base de ligne faisaient plutôt 3m), ou utilisation de fils de section fine (12/100e alors que l'usage était plutôt au 16/100 à l'époque). Doué d'une technique de pêche et de montage de mouche hors du commun, d'une acuité visuelle exceptionnelle (15/100 aux deux yeux), il est aussi remarquable pour avoir réussi à comprendre le potentiel commercial de la pêche à la mouche et avoir pu l'exploiter.

Il décède le au centre hospitalier de Vesoul, des suites de maladies[1],[2].

Postérité[modifier | modifier le code]

Stèle commémorative de Henri Bresson.

Une stèle est inaugurée en 2012 en son hommage sur le pont de l'Ognon à Mélisey dans la Haute-Saône[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Vincent Lalu, Le sorcier de Vesoul : Henri Bresson, pêcheur de truites, 1981, Balland, 237 pages

Liens externes[modifier | modifier le code]