Hebe de Bonafini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hebe de Bonafini
Hebe de Bonafini en mars 2015.
Hebe de Bonafini en mars 2015.

Naissance (89 ans)
La Plata (Argentine)
Origine argentine
Cause défendue Mères dont les enfants ont disparu pendant la dictature militaire en Argentine.

Hebe de Bonafini est une militante argentine des droits de l'homme née le 4 décembre 1928 à La Plata dans la province de Buenos Aires. Elle est depuis 1979 présidente des Mères de la place de Mai.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hebe María Pastor est née le 4 décembre 1928 à Ensenada, dans la banlieue de La Plata[1]. À l'âge de 14 ans, elle rencontre Humberto Bonafini, qu'elle épouse le 9 novembre 1949[2].

Le couple a trois enfants : Jorge le 12 décembre 1950, Raúl le 3 juillet 1953 et María Alejandra le 30 août 1965. Jusqu'au coup d'État de 1976, Hebe de Bonafini mène une vie de mère au foyer sans s'impliquer en politique[3]. Pendant la dictature militaire, l'engagement militant de ses fils en fait des cibles pour le régime. Jorge est enlevé en février 1977 et Raúl en décembre de la même année[4].

Après la disparition de ses fils, Hebe de Bonafini fait la rencontre d'autres mères à la recherche de leurs enfants qui se réunissent chaque jeudi sur la place de Mai à Buenos Aires[4]. Ce groupe constitue la base des Mères de la place de Mai, dont Hebe de Bonafini est la présidente depuis leur constitution en association en 1979[5].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marcelo Duhalde, « Hebe de Bonafini, a corazón abierto », (consulté le 3 mars 2016)
  2. Tompkins, p. 48
  3. Bouvard, p. 102
  4. a et b Tompkins, p. 49
  5. Jean-Pierre Lavaud, « Mères contre la dictature en Argentine et Bolivie », Clio. Femmes, Genre, Histoire, Éditions Belin, no 21,‎ (ISBN 2-85816-781-8, ISSN 1252-7017, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]