Hararghe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Hararghe
Image dans Infobox.
Localisation de la province.
Géographie
Pays
Coordonnées
Fonctionnement
Statut
Histoire
Fondation
Dissolution

La province de Hararghe (ሐረርጌ härärge, Somali: Xararge) a été une des provinces de l'Éthiopie jusqu'en 1995. Sa capitale était Harar. Depuis 1995, la province est divisée principalement entre la région Oromia et la région Somali.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Hararghe entre dans l'Empire éthiopien à la fin du XIXe siècle sous Menelik II[1]. Les limites avec le Wello et le Choa évolueront par la suite mais la limite sud-ouest avec le Balé semble déjà en place au début des années 1930 : le Hararghe est bordé au sud-ouest par le Chébéli tandis que le Balé s'étend du Chébéli à la rivière Ganale Dorya[2].

De 1936 à 1941, l'occupation italienne remodèle entièrement l'organisation territoriale : le gouvernorat italien de Harar s'étend au nord du Balé tandis que le sud-est de l'Éthiopie est intégré à la Somalie[3].

Le Hararghe fait partie des 12 provinces de l'Éthiopie créées par Haïlé Sélassié en 1942. Son territoire intègre à l'époque le Balé[réf. souhaitée]. La province de Balé est à nouveau dissociée de celle de Hararghe en 1960[réf. souhaitée].

En 1961, l'Ogaden devient une province distincte avec Kebri Dahar pour capitale. Cette province est délimitée par le 9e parallèle au nord — Djidjiga, notamment, n'en fait pas partie —, par la riviere Erer et par le Chébéli à l'ouest, et par les frontières internationales. Elle se compose des awrajas Kebri Dahar, Degeh Bur, Warder, Kelafo et Géladi[4],[5]. Des accrochages précurseurs de la guerre à venir commencent dès 1963 en Ogaden. La guerre de l'Ogaden oppose l'Éthiopie et la Somalie en 1977-1978.

De 1987 à 1991, l'Ogaden recouvre le sud du Hararghe et le sud du Balé, réduisant le Balé à sa partie nord tandis que trois zones appelées Dire Dawa, Est Hararghe et Ouest Hararghe, se partagent le nord du Hararghe[6].

Toutes les provinces sont abolies en 1995 par l'instauration de la constitution éthiopienne de 1994. Au moment de sa dissolution, la province de Hararghe recouvre approximativement les actuelles régions et zones suivantes :

Awrajas[modifier | modifier le code]

La province de Hararghe était divisée en 13 awrajas[7].

Awraja Capitale administrative Répartition dans les zones actuelles[8]
Chercher, Adal et Gara Guracha Asebe Teferi
Degeh Bur Degehabur
Dire Dawa, Isa et Gurgura Dire Dawa
Gara Muleta Girawa
Gode Gode
Gursum Fugnan Bira
Habro Gelemso
Harer Zuriya Harar
Jijiga Jijiga
Kebri Dehar Kebri Dehar
Kelafo Kelafo
Webera Deder
Welwel et Warder Werder

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cartes « Conquêtes de Ménélik II » et « Extension de l'Empire éthiopien (1897-1904) » sur Wikimedia Commons
  2. Carte « Provinces éthiopiennes à la veille de l'invasion italienne de 1935 » sur Wikimedia Commons.
  3. Carte « Afrique orientale italienne » sur Wikimedia Commons
  4. Marc Fontrier, « La crise de 1963-1964 en Ogadén », Annales d'Éthiopie, vol. 20, no 1,‎ , p. 181–194 (DOI 10.3406/ethio.2004.1074, lire en ligne, consulté le 24 mai 2020) p. 183
  5. Géladi ou Géledi : probablement le woreda Geladin de la zone Dollo, anciennement zone Werder.
  6. Carte « Divisions administratives de l'Éthiopie 1987-1991 » sur Wikimedia Commons
  7. Carte « Awrajas d'Éthiopie » sur Wikimedia Commons
  8. Carte « Zones d'Éthiopie » sur Wikimedia Commons

Voir aussi[modifier | modifier le code]