Djidjiga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une ville éthiopienne
Cet article est une ébauche concernant une ville éthiopienne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Djidjiga
ጅጅጋ
Administration
Pays Drapeau de l'Éthiopie Éthiopie
Région Somali
Zone Djidjiga
Woreda Djidjiga
Démographie
Population 98 076 hab. (est. 2005)
Géographie
Coordonnées 9° 21′ Nord, 42° 48′ Est
Altitude 1 609 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Éthiopie

Voir la carte administrative d'Éthiopie
City locator 12.svg
Djidjiga

Géolocalisation sur la carte : Éthiopie

Voir la carte topographique d'Éthiopie
City locator 12.svg
Djidjiga

Djidjiga (Ge'ez: ጅጅጋ, somali : Jigjiga) est une ville de l'est de l'Éthiopie, à 100 km de Harar et à 80 km d'Hargeisa. La population de la ville est d'environ 100 000 habitants.

Géographie[modifier | modifier le code]

Djidjiga est la capitale de la région Somali, l'un des États régionaux de l'Éthiopie. Pendant la période estivale, la température y dépasse souvent 45°, bien qu'elle soit à 1609 mètres d'altitude .

Histoire[modifier | modifier le code]

Djidjiga est mentionnée en 1842 par W. C. Barker comme une étape (mahalla) caravanière entre Zeila et Harar[1].

En 1887, la ville de Harar, abandonnée par l'Égypte en 1885, passe sous la domination éthiopienne après la bataille de Chalanco. Un fort est construit à Djidjiga vers 1890 dans le cadre de l'extension conséquente des territoires éthiopiens. Une ville se crée alors autour de la garnison[2].

La position est ensuite utilisée comme point d'appui pour l'occupation de l'Ogaden par l'Éthiopie. Elle est attaquée par les troupes de Mohammed Abdullah Hassan en 1899 et 1900, sans succès.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. W. C. Barker, «Extract Report on the Probable Geographical Position of Harrar; With Some Information Relative to the Various Tribes in the Vicinity», The Journal of the Royal Geographical Society of London, vol. 12, 1842, p. 238-244, voir en ligne sur JSTOR.
  2. Tibebe Eshete [1989].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Tibebe Eshete, «The early history of Jijiga, 1891-1920,» in Proceedings of the Fourth Seminar of the Department of History, Addis Ababa University, 1989, p. 153-168.