Hacht Behecht

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Vue du palais côté jardins

Le palais Hacht-Behecht (orthographié aussi Hasht-Behesht, à l'anglaise; parfois aussi Hast-Bihist), en persan: هشت‌بهشت, ce qui signifie « les huit jardins du paradis », est un palais iranien de l'époque de la dynastie safavide qui se trouve à Ispahan. C'est l'un des deux seuls qui subsistent de cette époque dans cette ville.

Historique[modifier | modifier le code]

Construit en 1669[1] pour le chah Süleyman Ier à l'emplacement d'un jardin connu comme « le jardin du rossignol » (Bâgh-é bolbol), il se trouve aujourd'hui géré par l'Organisation iranienne de l'héritage culturel. Sa restauration a été entreprise dans les années 1970 et achevée en 1977 par l'Istituto Italiano per il Medio ed Estremo Oriente pour le compte du NOCHMI [2]. Trois ans plus tard, le projet achevé a reçu le prix de l'architecture de la Fondation Aga Khan (en) (Aga Khan Foundation, AKF)[3]. Le bâtiment principal et ses grandes salles d'angle sont construits selon un plan octogonal, plan en faveur chez les Timourides que l'on retrouve au Tadj-Mahal. Quatre grandes portes donnent accès au palais : au sud, à l'ouest, au nord et à l'est ; celle du nord est aménagée avec un iwan remarquable.

Le palais est aujourd'hui ouvert au public, ainsi que le parc.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. C'est-à-dire vingt ans après le Tchéhel-Sotoun
  2. National Organization for Conservation of Historic Monuments of Iran
  3. (en) archnet.com

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • M. Ferrante, Le Pavillon de Hast Bihist, ou des Huit Paradis, à Ispahan : Relevés et Problèmes s'y rattachant, in : « Travaux de Restauration de Monuments Historiques en Iran », édité par G. Zander, p. 399-420, Rome, IsMEO, 1968.

Liens externes[modifier | modifier le code]