Hélène Couturier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Couturier.
Hélène Couturier
Description de cette image, également commentée ci-après

Hélène Couturier en 2013

Nom de naissance Hélène Gonzalez
Naissance (54 ans)
Drapeau de la France France
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Hélène Couturier née Hélène Gonzalez le , est un écrivain français, scénariste et réalisatrice. Elle a également publié des ouvrages sous le nom de Hélène G. Couturier.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hélène Couturier passe son enfance à Montpellier. Elle se destine au métier d’illustratrice puis se tourne rapidement vers l’écriture. En 1989 elle passe à la réalisation de documentaires notamment pour Canal Plus.

En 1996 son premier roman, Fils de femme, est publié par les Éditions Rivages/Noir. Hélène Couturier devient ainsi la première femme française publiée dans la prestigieuse collection dirigée par François Guérif. Fils de femme est salué par la critique. Ce roman comporte les trois thèmes qu'on retrouvera dans chacune de ses œuvres : la difficulté d’aimer, la sexualité, l’enfance. Suivent Sarah chez le même éditeur puis L’Homme à la peau foncée chez Joëlle Losfeld dans lequel elle rompt totalement avec le roman noir et clôt avec son obsession des îles.

À partir de 1998 elle travaille comme scénariste, aussi bien sur des films d’auteur que sur des séries télévisées ou des pièces radiophoniques.

En 2011 elle publie Tu l’aimais quand tu m’as fait ?, un roman sur la justice en matière de garde d’enfant. Il a été adapté par Jérôme Cornuau avec Aure Atika sous le titre Dans l'intérêt de l'enfant.

En 2012 elle réalise sa première fiction. Migraines (28') une comédie corse avec Michel Ferracci et Jean-Philippe Ricci en prise avec un chiropracteur continental interprété par le metteur en scène Didier Long. Prix du public. Corte 2014.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Fils de Femme, Rivages/Noir no 233, 1996
  • Sarah, Rivages/Écrits Noirs, 1997 ; réédition, Rivages/Noir no 341, 1999 (Hélène G. Couturier)
  • Fuckin’cool, (avec Jean Annestay) Flammarion, 2000 (Hélène G. Couturier)
  • L’Homme à la peau foncée, Joëlle Losfeld, 2004
  • Tu l’aimais quand tu m’as fait ?, Presses de la Cité, 2011

Œuvres pour la jeunesse[modifier | modifier le code]

  • Grand-mère Mambo, Syros, 1999 (Hélène G. Couturier)
  • C’est trop la classe, Thierry Magnier, 2009

Films documentaires[modifier | modifier le code]

(liste non exhaustive)

  • Knut Hamsun, 1989, Arte/La 7
  • Alexandre Soljenitsyne, 1989, Arte/La 7
  • Les Bisons, Faut pas rêver, 1990, France 3
  • 91 Version Rap, 1991, Canal Plus
  • Accordéon Forever, 1992, Canal Plus
  • Télé-Objet, Philippe Starck, 1994. Canal Plus
  • Liban, histoire d'une censure, 1995, Canal Plus
  • Isabelle Eberhardt, 1996. Arte/La 5.
  • Blob Italie, 1996. Canal Plus
  • Collabore au magazine France 3/ Pole Sud de 1995 à 1997 pour lequel elle réalise une dizaine de documentaires.

Scénarios en collaboration[modifier | modifier le code]

(liste non exhaustive)

  • Nadia&Sarra, 2001, Arte
  • Rêve d’Afrique, France 2. 2003. France 2
  • Une femme dans l’urgence, 2003, tf1
  • Aller Simple, 2005, Arte
  • Apparences, 2006, Tf1
  • Un homme de trop, 2006, Tf1
  • Crédit revolver, France 2, 2006. France 2
  • Etoile Filante, 2007, Tf1
  • Couper le cordon, 2010, France 2

Liens externes[modifier | modifier le code]