Hédi Timoumi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hédi Timoumi
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nom dans la langue maternelle
الهادي التيموميVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Directeur de thèse

Hédi Timoumi (arabe : الهادي التيمومي), né le [1] à Nasrallah près de Kairouan, est un historien, écrivain et universitaire tunisien spécialiste de l'époque contemporaine[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études à la faculté des sciences humaines et sociales de Tunis, il obtient un doctorat de troisième cycle de l'université Nice-Sophia-Antipolis en 1975 puis un doctorat d'État en 1997[3].

Professeur émérite à l'université de Tunis, il est l'auteur de plusieurs ouvrages de spécialité et co-auteur de quelques réflexions avec le poète palestinien Mahmoud Darwich et le penseur marxiste égyptien Samir Amin[4].

Ses recherches conduisent à une réflexion sur la fabrication du rapport social au passé, sur le statut de l'événement et sur les problèmes de l'écriture de l'histoire[2].

Théoricien de l'antimondialisme puis de l'altermondialisme, il préconise une manière de développementisme marxiste comme prolongement au tiers-mondisme de la guerre froide. Moins connu est le fait que sa grille de lecture économiste en fait un historien des « formes précapitalistes » de la Tunisie contemporaine[5].

En 2012, il reçoit, avec les éditions Med Ali, le prix littéraire du groupe Poulina[6].

En 2013, il fait partie de la liste des candidats aux prix littéraires de la 18e édition du Comar d’or pour son roman Milh Carthage[7].

Engagement politique[modifier | modifier le code]

Au cours de son parcours à l'université de Tunis au début des années 1970, il adhère au mouvement marxiste-léniniste Perspectives, relayé par l'organisation clandestine El Amal Ettounsi (L'Ouvrier tunisien). À cause de ses opinions hostiles au pouvoir, il est condamné à un an de prison sous la présidence de Zine el-Abidine Ben Ali en 1992[8]. En 2018, il critique l'appel de l'Instance vérité et dignité (ar) à réviser l'histoire de la Tunisie qui traduit, à ses yeux, une méconnaissance des travaux académiques déjà menés par les spécialistes[9],[10].

Publications[modifier | modifier le code]

Essais et travaux académiques[modifier | modifier le code]

  • (ar) L'activité sioniste en Tunisie : 1897-1948 (النشاط الصهيوني بتونس : 1897- 1948), éd. Med Ali, Tunis, 1982
  • (ar) Les syndicats des patrons tunisiens : 1932-1955 (نقابات الأعراف التونسيين : 1932- 1955), éd. Med Ali, Tunis, 1983
  • (ar) La révolution des paysans en Tunisie contemporaine : l'exemple de 1906 (انتفاضات الفلاحين في تاريخ تونس المعاصر : مثال 1906), éd. Beït El Hikma, Carthage, 1994
  • (ar) À propos de l'impérialisme (الجدل حول الإمبريالية منذ بداياته إلى اليوم) [préface de Samir Amin], éd. Med Ali, Tunis, 1994
  • (ar) L'histoire sociale de la Tunisie : 1881-1956 (تاريخ تونس الاجتماعي : 1881 - 1956), éd. Med Ali, Tunis, 1997
  • (ar) Les bannis dans l’histoire sociale de la Tunisie (المغيبون في تاريخ تونس الاجتماعي) [sous la dir. de], éd. Beït El Hikma, Carthage, 1999
  • (ar) Colonialisme impérialiste et les formations sociales pré-capitalistes en Tunisie : 1861-1943 (الاستعمار الرأسمالي والتشكيلات الاجتماعية ما قبل الرأسمالية. الكادحون الخمَّاسة في الأرياف التونسية : 1861-1943), éd. Faculté des sciences humaines et sociales de Tunis, Tunis, 1999
  • (ar) Aux origines du nationalisme arabe : 1830-1920 (في أصول الحركة القومية العربية : 1839 ـ 1920 - نحو إعادة التأويل), éd. Med Ali, Tunis, 2002
  • (ar) Le concept de l'histoire dans le monde occidental depuis la Renaissance jusqu'à nos jours (مفهوم التاريخ وتاريخ المفهوم في العالم الغربي من النهضة إلى العولمة), éd. Med Ali, Tunis, 2003
  • (ar) L'impérialisme : de l'ère du colonialisme à l'ère de la mondialisation [en collaboration avec Samir Amin] (مفهوم الامبريالية من عصر الاستعمار العسكري إلى العولمة), éd. Med Ali, Tunis, 2004
  • (ar) Le chaînon manquant dans la pensée d'Ibn Khaldoun (الغائب في تأويلات "العمران البشري" الخلدوني), éd. Med Ali, Tunis, 2007
  • (ar) Les théories de la connaissance historique et les philosophies de l'histoire dans le monde occidental dans la seconde moitié du XXe siècle (نظريات المعرفة التاريخية وفلسفات التاريخ في العالم الغربي - في النصف الثاني من القرن العشرين) [sous la dir. de], éd. Beït El Hikma, Carthage, 2008[11]
  • (ar) La Tunisie et la modernisation : la première Constitution du monde islamique (تونس والتحديث : أول دستور في العالم الإسلامي), éd. Med Ali, Tunis, 2009[12]
  • (ar) De nouveau en histoire : la Tunisie du 14 janvier 2011 (تونس في التاريخ من جديد : 14 جانفي 2011), éd. Med Ali, Tunis, 2011
  • (ar) La Tunisie de 1956 à 1987 (تونس : 1956 - 1987), éd. Cenatra/Med Ali, Tunis, 2011
  • Généalogie d'un retard historique : le Maghreb pré-moderne, éd. Med Ali, Tunis, 2011
  • (ar) La tromperie du « despotisme doux » : Ben Ali et ses 23 ans de règne sur la Tunisie (خدعة الاستبداد الناعم في تونس، 23 سنة من حكم بن علي), éd. Med Ali, Tunis, 2013
  • (ar) Comment les Tunisiens sont-ils devenus Tunisiens ? (كيف صار التونسيّون تونسيّين؟), éd. Med Ali, Tunis, 2015[13]
  • (ar) L’enseignement de l’ignorance à l’ère de la mondialisation et la réforme éducative en Tunisie ("تعليم الجهل" في عصر العولمة والإصلاح التربوي بتونس), éd. Med Ali, Tunis, 2016[14]
  • (ar) Le syndicat des patrons tunisiens de 1929 à 1972 (نقابة رجال الأعمال التونسيين : صراع طبقات أو صراع حوارات), éd. Med Ali, Tunis, 2017[15]
  • (ar) Aux politiciens arabes : levez vos mains sur notre histoire (إلى الساسة العرب : ارفعوا أيديكم عن تاريخنا), éd. Med Ali, Tunis, 2017[16]
  • (ar) La Gauche internationaliste face au défi du présent (اليسار العالمي أمام تحديات الراهن), éd. Med Ali, Tunis, 2019[17]

Traductions[modifier | modifier le code]

  • (ar) Mohamed Salah Mzali, L’Évolution économique de la Tunisie, traduit du français par Hédi Timoumi, éd. Beït El Hikma, Carthage, 1990
  • (ar) Fernand Braudel, Grammaire des civilisations, traduit du français par Hédi Timoumi, éd. Organisation arabe pour la traduction, Beyrouth, 2014
  • (ar) Jacques Le Goff, Faut-il vraiment découper l'histoire en tranches ?, traduit du français par Hédi Timoumi, éd. Organisation arabe pour la traduction, Beyrouth, 2016

Roman[modifier | modifier le code]

  • (ar) Le Sel de Carthage (ملح قرطاج), éd. Sud Éditions, Tunis, 2013[8]

Références[modifier | modifier le code]

  1. notice BnF no FRBNF14507853
  2. a et b (ar) « Relire les travaux du Pr. Hédi Timoumi », sur essahafa.tn,‎ (consulté le 22 août 2016)
  3. (ar) Nabil Dargouth, « Hédi Timoumi, historien et professeur d'université », sur diwanalarab.com, (consulté le 22 août 2016)
  4. Hamza Marzouk, « Pr. Hédi Timoumi : l’opposition commence l’apprentissage de la démocratie et ses faiblesses sont faciles à réparer », sur leconomistemaghrebin.com, (consulté le 22 août 2016)
  5. (ar) « Rencontre avec Hédi Timoumi », sur turess.com, (consulté le 22 août 2016)
  6. « Tunisie – Saison littéraire Comar : focus sur les romans en lice », sur directinfo.webmanagercenter.com, (consulté le 22 août 2016)
  7. « Tunisie : les éditions Dar Mohamed Ali remportent le Prix Poulina 2012 », sur kapitalis.com, (consulté le 22 août 2016)
  8. a et b (ar) Kamel Riahi, « Le Sel de Carthage de Hédi Timoumi », sur aljazeera.net,‎ (consulté le 22 août 2016)
  9. « Plus de 60 historiens tunisiens s’élèvent avec vigueur contre les accusations de Sihem Ben Sedrine », sur espacemanager.com, (consulté le 25 avril 2018)
  10. (ar) « Hédi Timoumi : "Ce qui s'est passé après 2011 est la moitié d'un soulèvement raté" », sur nessma.tv,‎ (consulté le 25 avril 2018)
  11. (ar) « Nouvelle publication de Beït El Hikma », sur turess.com, (consulté le 22 août 2016)
  12. (ar) « La Tunisie et la modernisation : la première Constitution du monde islamique », sur turess.com, (consulté le 12 avril 2018)
  13. (ar) « La personnalité tunisienne selon Hédi Timoumi », sur alaraby.co.uk,‎ (consulté le 22 août 2016)
  14. « L’enseignement de l’ignorance à l’ère de la mondialisation et la réforme éducative en Tunisie », sur leaders.com.tn, (consulté le 22 août 2016)
  15. « Un livre sur la genèse du syndicalisme patronal en Tunisie », sur leaders.com.tn, (consulté le 3 janvier 2017)
  16. (ar) « Aux politiciens arabes : levez vos mains sur notre histoire, un nouveau livre du Pr. Hédi Timoumi », sur ar.leaders.com.tn,‎ (consulté le 12 avril 2018)
  17. (ar) « Nouvelle publication du professeur Hédi Timoumi », sur ar.lemaghreb.tn,‎ (consulté le 8 avril 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]