Héctor Abad Faciolince

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Abad.
Héctor Abad Faciolince
Description de l'image Hector Abad.jpg.
Naissance
Medellin
Activité principale
Écrivain, journaliste, traducteur
Auteur
Langue d’écriture Espagnol
Genres
Roman, essai

Héctor Abad Faciolince est un écrivain, traducteur et journaliste colombien né à Medellín en 1958[1].

Son père Héctor Abad Gómez, Professeur de Médecine et Professeur d'Université, fut un défenseur des droits de l'homme en Colombie dans les années 1970 et 1980, jusqu'à son assassinat en 1987[2].

Il est depuis membre du comité éditorial du journal El Espectador.

En , il est invité, ainsi que onze autres écrivains, à représenter la Colombie dans le cadre de la manifestation Les Belles étrangères, manifestation organisée par le Ministère français de la culture et le Centre national du livre[3],[4].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Angosta, Paris, trad. d'Anne Proenza, Éditions JC Lattes, coll. « Littérature étrangère », , 356 p. (ISBN 978-2-7096-3060-3, OCLC 690671341, présentation en ligne)
  • Traité culinaire à l'usage des femmes tristes [« Tratado de culinaria para mujeres tristes »], Paris, trad. de Claude Bleton, Éditions JC Lattes, coll. « Littérature étrangère », , 180 p. (ISBN 978-2-7096-3061-0, présentation en ligne)
  • L'oubli que nous serons [« El Olvido que seremos »], Paris, trad. d'Albert Bensoussan, Éditions Gallimard, coll. « Du monde entier », , 318 p. (ISBN 978-2-07-012602-6, présentation en ligne)[5]
  • La Secrète [« La oculta »], Paris, trad. d'Albert Bensoussan, Éditions Gallimard, coll. « Du monde entier », 2016, 403 p. (ISBN 978-2-07-014973-5)
  • Trahisons de la mémoire [« Traiciones de la Memoria »], Paris, trad. d'Albert Bensoussan, Éditions Gallimard, coll. « Arcades », 2016, 403 p. (ISBN 978-2-07-013579-0)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]