Guillaume Grandidier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grandidier.
Guillaume Grandidier
G. Grandidier (Braun, Clément & Cie).jpg
Grandidier en 1904.
Fonction
Secrétaire général
Société de géographie
depuis
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 84 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Abréviation en zoologie
GrandidierVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Père
Autres informations
Membre de
Distinction

Guillaume Grandidier, né le à Paris où il est mort le , est un géographe, ethnologue et zoologiste français qui a étudié l’île de Madagascar.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils du naturaliste et explorateur Alfred Grandidier, auteur prolifique, on lui doit un Atlas des colonies françaises, protectorats et territoires sous mandat de la France[1], dit « Atlas Grandidier », avec Georges Petit et Édouard Bourdelle, Zoologie de Madagascar[2] et édité avec son père la Collection des ouvrages anciens concernant Madagascar[3].

De nombreuses ses autres œuvres sur Madagascar, la plus connue est le monumental Madagascar L’Histoire politique, physique et naturelle de Madagascar, réalisé en collaboration avec son père et d’autres savants tels qu’Alphonse Milne-Edwards et Léon Vaillant. Cet immense travail, comparable à la Naturalis Historia de l’humaniste Pline l'Ancien, se compose de 40 volumes.

Beaucoup de ses ouvrages se trouvent dans le Fonds Grandidier à Antananarivo, Madagascar.

Hommage[modifier | modifier le code]

L’herpétologue François Mocquard a nommé une espèce de serpent endémique à Madagascar, Liopholidophis grandidieri en son honneur[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Société d’éditions géographiques, maritimes et coloniales, Paris, 1934.
  2. Société d’éditions géographiques, maritimes et coloniales, Paris, 1932.
  3. 9 vols, Paris, Comité de Madagascar, 1903-1920.
  4. François Mocquard, « Description de quelques reptiles et d’un batracien nouveaux de la collection du Muséum », Bulletin du Muséum National d’Histoire Naturelle, vol. 10, no 26,‎ , p. 301-309.

Liens externes[modifier | modifier le code]