Grande Renonciation masculine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Grande Renonciation masculine est le phénomène historique selon lequel à la fin du XVIIIe siècle le vêtement masculin cesse d'employer des formes brillantes, raffinées, laissées au seul vêtement féminin. Nommée par le psychanalyste anglais John Carl Flügel dans les années 1930, elle est considérée comme un tournant majeur de l'histoire du vêtement au cours duquel les hommes renoncent à leur prétention à l'ornementation et à la beauté. Cette Grande Renonciation encourage l'établissement du monopole du costume sur leur tenue au début du XIXe siècle.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Joanna Bourke, The Great Male Renunciation: The Men's Dress Reform Party in Interwar Britain, Journal of Design History, 9.1, 1996, 23-33.