Golden Star de Fort-de-France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Golden Star
Logo du Golden Star
Généralités
Nom complet Golden Star de Fort-de-France
Fondation 1919
Couleurs bleu et jaune
Stade Stade Pierre Aliker
(16 000 places)
Siège Stade Serge Rouch
97200 Fort-de-France
Championnat actuel Championnat de la Martinique
Président Marceau Jobello
Entraîneur Patrick Cavelan
Site web golden.footeo.com
Palmarès principal
National[1] Championnat de la Martinique (16)
Coupe de la Martinique (4)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile


Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat de la Martinique de football 2013-2014
0

Dernière mise à jour : .

Le Golden Star de Fort-de-France est un club omnisports martiniquais basé à Fort-de-France. Il a été fondé par un groupe d'élèves du Lycée Schoelcher à Fort de France.

Les principaux membres fondateurs sont : Georges Cadore, Fernand Caprice, Félix Monville, Ange Manioc, Marcel Dolais, Camille Cadore, Roland Michelin, Gabriel Suvelor, Édouard Pigeon, Georges Theodore, Serge Rouch, Jude Turiaf, Ange Turiaf, Hector Galion, Arnus Jean-Philippe, Edgar Boisson et Alphonse Caprice.

En 1924. Les adolescents sollicitent leur entrée à l’Union des Sociétés Martiniquaises de Sports Athlétiques. Un hymne est composé. Ce sont EDA-PIERRE Wilhem et le père APANON pour les paroles et la musique. Il sera joué pour la première fois pour musicale de Sainte Cécile à l’exposition Agricole de 1926.

A son apogée, le GOLDEN STAR comptait plusieurs disciplines comme le football, le basket ball et l'athlétisme mais aussi le Tennis de table, le Hand ball et dans les années 70, le Rugby.

En dehors du Football, plusieurs athlètes ont marqué l'histoire de leur sport au plan régional mais aussi national.

On peut citer : Charles FIDELIN, Félix SIMPLICE, Joseph NOEL, Yves BOBI, Léon EUGENE, les frères CIMADURE, Franck GIRONDIN, Teddy BRELEUR, BOUQUETY pour le Basket masculin, Marie Aline CIMADURE pour les femmes.

Du côté du Hand Ball apparu à la fin des années 60 par l'impulsion de Madame FELIOT, les MEPA, BERENICE pour ne citer qu'elles ont dominé les années 70.

Pour l'Athlétisme, Roland GRANGENOIS, les frères JUBENOT, Maurice ALCINDOR, Saintonie COSSOU, Emma SULTER, (Jeux Olympiques de Moscou) Liliane GASHETT, Magali SIMONIECK.

Fondé en 1919, le Golden Star l'un des clubs les plus titrés de la Martinique avec seize titres en championnat. Son président est Marceau Jobello.

Le Golden Star est le premier club antillo-guyanais à avoir atteint les 32e de finale de la Coupe de France en 1974 après sa victoire contre l'US Melun 2 buts à 1, mais il s'est incliné face à l'OGC Nice par 8 buts à 0.

Liste des Présidents[modifier | modifier le code]

  • Georges Cadore
  • Serge Rouch
  • Wilhem Eda-Pierre
  • George Gratiant
  • Alexandre Moulonguet
  • Léontel Calvert
  • Auguste Charles Nicolas
  • Gabriel Henry
  • Delor Lecurieux
  • Come Voustad
  • Marcel Dogue
  • Georges Reinette
  • Paul Constantin
  • Thérèse Perugien
  • Maurice Saint-Cyr
  • Serge Menil
  • Romuld Victoire
  • Joseph Jos
  • Marceau JOBELLO (Actuel Président)

Palmarès[modifier | modifier le code]

Les principaux entraîneurs[modifier | modifier le code]

  • Marcel DOLAIS
  • Omer CESAIRE, frère ainé de Aimé CESAIRE
  • Joseph NOEL
  • Louis DIAZ
  • Firmin MARIE-ROSE
  • Daniel CHARLES-ALFRED
  • Loulou GABORY
  • Théodore ANTONIN
  • Joseph MAURICE -BELLAY
  • Alex PIERRE - LOUIS
  • Toto MARIANNE
  • Henry ALONZEAU
  • Fabrice REUPERNE (Entraîneur actuel (2016 -)

Anciens joueurs[modifier | modifier le code]

  • Camille Zali, ancien joueur du FC Metz
  • José Marie-Rose
  • Henri Alonzeau
  • Thierry Fondelot
  • Serge Rouch
  • Hamid Dib
  • Frédéric Betzi
  • Denis Bellerose
  • Paul "Pablo" Jean-Baptiste
  • Serge Son
  • Pierre Verdeau
  • Charles Fidélin
  • Gérard Féliot
  • Félix Zéline
  • Francky Forest
  • Daniel Perdrix
  • Serge Stattner
  • Jean-Pierre Pilotin
  • Michel Féliot

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]