Giovanni Marinelli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un homme politique image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant un homme politique italien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marinelli.
Giovanni Marinelli

Giovanni Marinelli (né le à Adria, dans la province de Rovigo, en Vénétie et mort à Vérone le ), membre de la Grande Loge d'Italie de Rite écossais ancien et accepté[1] [2], est une personnalité politique italienne du Parti national fasciste.


Biographie[modifier | modifier le code]

Giovanni Marinelli a été initialement inquiété pour la séquestration (mais non l'homicide) de Giacomo Matteotti. Pourtant, il n'a jamais été poursuivi, jusqu'à l'amnistie du .

Membre du Grand Conseil du fascisme, il vote la motion Grandi lors de la session du 24 juillet 1943 qui amorce la chute du Duce. Arrêté par la suite, il est jugé et condamné à mort lors du procès de Vérone. Il est fusillé dans le dos en même temps que quatre autres condamnés le 11 janvier 1944.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Aldo Alessandro Mola, Storia della Massoneria italiana dalle origini ai giorni nostri, Bompiani, Milano, 1992, pag. 486.
  2. Rosario F. Esposito, La massoneria e l'Italia. Dal 1800 ai nostri giorni, Edizioni Paoline, Roma, 1979, pag. 392

Liens externes[modifier | modifier le code]