Giovanni Battista Ferrandini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Giovanni Battista Ferrandini

Giovanni Battista Ferrandini, né Zaneto Ferrandini, (1710 – 25 octobre 1791), est un compositeur italien des périodes baroque et classique. Il est né à Venise (Italie), et mort à Munich (Allemagne) à l'âge de 81 ans.

Il ne doit pas être confondu avec Antonio Ferradini, né à Naples vers 1718 et mort à Prague en 1779,

Biographie[modifier | modifier le code]

D'abord élève d'Antonio Biffi à Venise, il est venu enfant à Munich[1]. Le 15 mai 1722, il obtient le poste de premier hautbois de la cour du duc Ferdinand de Bavière et y reste jusqu'en 1726. En 1723, il cumule un poste pour l'électeur. Avec Steffano, dont on pense qu'il est le frère, il travaille comme hautboïste à la cour jusqu'en 1745. En 1732, il est des musiciens de chambre de la cour de Karl Albrecht. En 1735, il abandonne son nom de baptême, Zaneto en faveur de Giovanni Battista.

Le 1er juillet 1737, il a été fait « directeur de la musique de chambre »[1]. La même année, l'éditeur Le Cène publie ses « VI sonate a flauto traversière a basso », opus 1 à Amsterdam. L'opus 2, suit à Paris chez Boivin et Le Clerc : « VI sonate a flauto traverso o oboe, o violino, basso continuo ».

Souffrant, il obtient la permission d'un séjour à Padoue et reste pensionné, écrivant d'autres opéras pour la cour. Leopold et Wolfgang Amadeus Mozart lui rendent visite à Padoue, en mars 1771. Le jeune Mozart joue au clavecin devant le musicien. En 1778 sa pension est réduite et vers 1790, il retourne brièvement à Munich[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Ferrandini laisse majoritairement des œuvres vocales, composé d'opéras tous écrits pour la cour de Munich, quelques 75 cantates, 42 canzonette, 60 arias. Son œuvre instrumentale comporte les opus 1 et 2 pour flûte, plus de 5 symphonies, 5 concertos pour flûte, et 3 sonates en trio.

Opéras
  • Giordo (22 octobre 1727)
  • Il Sacrifico Invalido (10 juillet 1729)
  • Adriano in Siria (1737, Munich). Livret de Pietro Metastasio.
  • Catone in Utica (12 octobre 1753, Munich) Pour l'inauguration de la nouvelle résidence construite par Cuvilliés[1] au Théâtre Cuvilliés
  • Componimento dramatico per l'incoronatione di Carlo VII [Musique pour le couronnement de Charles VII ] à Francfort (12 février 1742)
Cantates
  • Cantate Il pianto di Maria, 1739 (longtemps faussement attribué à Haendel comme HWV 234: Il pianto di Maria)
  • Cantate pour la semaine sainte : O spettacolo pur troppo funesto. Ecco quel tronco (enregistrement : Elisabeth Scholl, Echo du Danube (2005, Accent)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Robert Münster, The New Grove Dictionary of Music and Musicians (édité par Stanley Sadie) : Ferrandini [Ferandini], Giovanni Battista [Johann Baptist, Zaneto], Londres, Macmillan,‎ seconde édition, 29 vols. 2001, 25000 p. (ISBN 9780195170672, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Grove 2001