Georgie Viennet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Georgie Viennet
Nom de naissance Georgie Viennet
Décès
Paris

Georgie Viennet (morte le 18 juin 1992 à Paris) est une chanteuse proche des milieux libertaires[1], et interprète notamment de chansons de Léo Ferré, Jean Ferrat, Francis Carco et Jacques Prévert. Elle fonde en 1959 l'Association française contre la peine de mort dont elle assure la présidence jusqu'à sa mort[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Georgie Viennet, vue par Léo Ferré[modifier | modifier le code]

Léo Ferré a présenté ainsi Georgie Viennet, dans la préface d'un de ses disques :

« Je connais une belle jeune femme qui porte la chanson comme il faut qu'on porte les robes chez Dior... Elle serait depuis longtemps un hit-parade dans Bambino ou autre salade, mais son cœur est sévère, sa sensibilité féroce et son intelligence ne lui passe rien... C'est pourquoi elle a choisi la pitance des poètes, la chanson ! J'aime voir entrer sur scène Georgie Viennet qui met des étoiles sur mes tuniques de bure. La chanson tourne, comme le vent, la chance aussi qui parait être enfin de son côté. Le public, lui, depuis longtemps, l'a déjà reconnue »

— Léo Ferré, verso du 45 tours Teppaz 45512[3].

Listes de chansons[modifier | modifier le code]

  • Georgie Viennet, À Saint-Germain des prés
  • Fabia Gringor, Franck Lauragais, French Cancan, par Georgie Viennet
  • André Dassary, Mon fandango, par Georgie Viennet
  • Jean Ferrat, Betty de Manchester, par Georgie Viennet[4]

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Raoul Bellaïche, Jean Ferrat, le charme rebelle, Archipel, (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]