Georg Johannesen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Georg Johannesen
Georg johannesen gh.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
ÉgypteVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Distinctions
Liste détaillée
Dotation Gyldendal ()
Prix Halldis Moren Vesaas (en) ()
Prix Cappelen ()
Prix de l'Académie norvégienne ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Georg Johannesen (né le à Bergen en Norvège et mort le en Égypte) est un poète, dramaturge et écrivain norvégien. Il a aussi publié sous le pseudonyme de Guri Johns.

Biographie[modifier | modifier le code]

Johannesen étudie la littérature à Oslo, sa thèse porte sur Olaf Bull. Dès 1957, son premier roman Automne en Mars est remarqué.

En 1967, le scandale de sa pièce Kassandra aux propos jugés blasphématoires le rend célèbre. Johannesen est ensuite professeur de rhétorique à l'Université de Bergen.

En 2000, il reçoit le prestigieux prix de l'Académie Norvégienne.

Publications[modifier | modifier le code]

Roman[modifier | modifier le code]

  • Høst i mars (Automne en Mars),
  • Johannes' bok,
  • Simons bok,
  • Romanen om Mongstad, (sous le pseudonyme de Guri Johns)

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Dikt 1959 (Poèmes 59),
  • Ars Moriendi eller de syv dødsmåder, Oslo, Gyldendal Norsk Forlag,
  • Nye Dikt (Nouveaux Poèmes),
  • Ars Vivendi,

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • Kassandra,

Traductions françaises[modifier | modifier le code]

  • Vivre en dépit des jours : trois poètes du Nord : Bo Carpelan, Georg Johannesen, Lars Norén (trad. Lucie Albertini et Carl-Gustaf Bjurström), Paris, F. Maspero, , contient Ars Moriendi ou les sept façons de mourir (1965).

Distinctions[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]