Geneviève Avenard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Geneviève Avenard
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (62 ans)
BronVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité

Geneviève Avenard, née le à Bron (Rhône), est défenseuse des enfants et adjointe du défenseur des droits depuis [1]. Elle a consacré sa carrière professionnelle et ses engagements personnels à la protection de l’enfance.

Biographie et études[modifier | modifier le code]

Geneviève Avenard est née le à Bron dans le département du Rhône. Elle est titulaire du diplôme de l’institut d’études politiques de Lyon et d’une maîtrise en droit public.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

De 1985 à 1998, Geneviève Avenard organise puis dirige les services de la Prévention et de l’Action sociale du Conseil départemental d’Eure et Loir. En 1998, elle rejoint le Conseil départemental de la Côte d’Or afin d’y exercer les mêmes fonctions jusqu’en 2006.

Elle assume ensuite, en qualité de directrice générale adjointe de l’Observatoire national de l’action sociale, la responsabilité des travaux et études concernant la protection de l’enfance et d’accompagnement du handicap et de la dépendance, d’ à .

En 2006, elle est également rapporteure du groupe de travail national portant sur l’amélioration de la prise en charge des mineurs protégés.

Enfin, elle prend la tête pendant six ans d’une association bourguignonne, l'Accodège[2] qui regroupe 26 structures dans le champ social et médico-social accueillant et accompagnant plus de 6300 personnes, principalement en Côte d’Or.

Défenseuse des enfants, adjointe du Défenseur des droits[modifier | modifier le code]

Le , Geneviève Avenard est nommée Défenseuse des enfants[3], adjointe du Défenseur des droits et vice-présidente du collège chargée de la Défense et de la promotion des droits de l’enfants par décret[4] du Premier ministre et sur proposition du Défenseur des droits, Jacques Toubon. Elle succède alors à Marie Derain.

À ce titre, Geneviève Avenard est chargée de promouvoir et de défendre les droits de l’enfant[5]. Elle peut intervenir dans de nombreux domaines pour la protection des droits de l’enfant[6] et notamment en matière de protection de l'enfance[7], de santé et handicap, de justice pénale, d’adoption, de scolarisation pour tous et de protection des mineurs étrangers[8].

Geneviève Avenard est également membre du réseau l’ENOC « European Network of Ombudspersons for Children »[9], et présidente du Comité des droits des enfants de l’Association des Ombudsmans et Médiateurs Francophones (AOMF).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Geneviève Avenard rejoint le Défenseur des droits », Le Bien Public,‎ (lire en ligne)
  2. « Dijon : Geneviève Avenard, femme de cœur et d’action », Le Bien Public,‎ (lire en ligne)
  3. « Le Défenseur des droits nomme deux nouveaux adjoints », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  4. Décret du 26 septembre 2014 portant nomination d'une adjointe du Défenseur des droits (lire en ligne)
  5. « Entretien avec la Défenseure des enfants, Geneviève Avenard, "Comment mieux protéger les enfants ?" », La Croix,‎ (lire en ligne)
  6. « La Défenseure des enfants demande la suppression des tribunaux correctionnels pour mineurs », 20 minutes,‎ (lire en ligne)
  7. « Geneviève Avenard : « Il faut que les enfants connaissent mieux leurs droits » », La Croix,‎ (lire en ligne)
  8. « Calais: le sort des enfants inquiète », Le Figaro,‎ (lire en ligne)
  9. « ENOC MEMBERS », sur enoc

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles de presse[modifier | modifier le code]

Publication[modifier | modifier le code]