Gare de Saint-Aubin-sur-Mer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gare de Saint-Aubin.
Saint-Aubin-sur-Mer
Image illustrative de l'article Gare de Saint-Aubin-sur-Mer
L'ancien bâtiment voyageurs en 2007
Localisation
Pays France
Commune Saint-Aubin-sur-Mer
Coordonnées géographiques 49° 19′ 41″ nord, 0° 23′ 32″ ouest
Gestion et exploitation
Exploitant Fermée
Caractéristiques
Ligne(s) Caen à la mer (fermée)
Voies 2 (aujourd'hui déferrées)
Quais 2
Historique
Mise en service
Fermeture 1950

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Saint-Aubin-sur-Mer

Géolocalisation sur la carte : Calvados

(Voir situation sur carte : Calvados)
Saint-Aubin-sur-Mer

La gare de Saint-Aubin-sur-Mer est une gare ferroviaire française, de style "Standard Ouest", des chemins de fer secondaires, fermée en 1950, située sur la commune de Saint-Aubin-sur-Mer[1], dans le département du Calvados en région Basse-Normandie. Durant sa période d'ouverture elle est exploitée par la Compagnie de chemin de fer de Caen à la mer.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

La gare de Saint-Aubin-sur-Mer est située au kilomètre 26[1], sur la voie unique de la ligne de Caen à la mer, entre la gare de Langrune en direction de la gare de Caen-Saint-Martin et la gare de Bernières[1] en direction de la gare de Courseulles.

Histoire[modifier | modifier le code]

La gare fut ouverte à partir de juillet 1876, bénéficiant de l'extension de la ligne vers Courseulles-sur-Mer. À partir de 1900, cette partie de la ligne fut équipée d'un troisième rail pour la voie étroite des (Chemins de fer du Calvados) qui venait de la Gare de Caen-Saint-Pierre, via Ouistreham et rejoignait la ligne à voie normale à partir de Luc-sur-Mer en direction de Courseulles puis de Bayeux. Dans les années 1930, des trains directs Paris-Courseulles ont été exploités par la Compagnie des chemins de fer de l'État et passaient donc à Saint-Aubin. Pénalisée par l’obsolescence de son matériel roulant et concurrencée par le développement de l'automobile, la ligne fut fermée en 1950. La plate-forme ferroviaire relève du domaine public.

Particularités[modifier | modifier le code]

  • La place de la gare est joliment aménagée. On rejoint aisément la mer à pied par un dédale de petites ruelles pittoresques.
  • La gare a été restaurée au goût du jour, les enduits caractéristiques de ce type de bâtiment ont été enlevés dans les années 2000 pour laisser les pierres apparentes.
  • Il est à noter les ornements de charpente qui caractérisent les principales gares de la ligne Caen la Mer. Les poutres ouvragées ont disparu.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « De Caen à Courseulles », in Caen et les bains de mer de Lion à Port-en-Bessin, guide Joanne, Hachette, Paris, 1893. p. 28 [lire en ligne (page consultée le 7 avril 2010)].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]